Syrie : des frappes très diplomatiques

Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont lancé samedi des frappes ciblées contre le régime syrien, accusé d'être l'auteur d'une attaque chimique visant sa population à Douma, une agglomération de la Ghouta orientale. Ces frappes menées sans l'accord des Nations unies - où la Russie aurait exercé son droit de veto - auraient été dirigées contre trois sites de production d'armement chimique syriens situés près de Damas et dans le centre du pays. Selon l'armée russe, dont les bases ont été soigneusement évitées, elles n'auraient fait «  aucune victime au sein de la population civile ou de l'armée syrienne ».Bien que le Pentagone affirme que la Russie n’avait pas été prévenue du déclenchement des frappes occidentales, les propos de la ministre française des Armées Florence Parly, tenus le samedi 14 avril, laissent penser que Moscou a bien été informée. La France, selon Mme Parly,: « ne cherche pas la confrontation et refuse toute logique d’escalade militaire (…)  C’est la raison pour laquelle, avec nos alliés, nous avons veillé à ce que les Russes soient prévenus en amont. »De son côté, le ministère russe de la Défense indique que les tirs de missiles occidentaux n’ont endommagé aucun de ses sites militaires en Syrie : pas plus la base aérienne de Hmeimim,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Boris Iounanov

Dernières nouvelles de la Russie

Drame de Cheremetievo :
Le crash de trop ?

Ce dimanche 5 mai, en fin d'après-midi, quarante et une personnes sont mortes à l'aéroport de Cheremetievo après l'atterrissage en urgence d’un avion Soukhoï Superjet 100 de la compagnie Aeroflot, reliant Moscou à Mourmansk, ville située à 1 900 kilomètres au nord de la capitale russe.

 

6 mai 2019

Un soft power droit au but

Lors de la rencontre organisée le jeudi 18 avril dernier, au Kremlin, avec les dirigeants de grandes entreprises françaises, Vladimir Poutine a évoqué, à la surprise générale, l’intégration d’un club français de hockey sur glace au championnat russe (KHL).

 

24 avril 2019

Ukraine : Le saut dans l’inconnu

Le second tour de la présidentielle ukrainienne se tiendra dimanche prochain, 21 avril. À Kiev, plus personne ne semble encore en douter : le président sortant, Petro Porochenko, sera battu par Volodymyr Zelensky, un comédien novice en politique.

 

19 avril 2019