fbpx

Qui veut encore de Mikheil Saakachvili ?

Après son expulsion d’Ukraine, l’ancien président de la Géorgie, Mikheil Saakachvili, s’est installé aux Pays-Bas, d’où il envisage de continuer à faire de la politique. À Tbilissi, certains observateurs n’excluent pas l’éventualité de son retour au pays. Mais il faudrait d’abord que ses soutiens occidentaux réussissent à convaincre le pouvoir géorgien d’abandonner les charges pénales qui pèsent contre lui.Déchu de sa nationalité… ukrainienne, expulsé vers la Pologne, exilé, l'ancien chef de l’État géorgien, Mikheil Saakachvili, a porté plainte contre le ministère de l’Intérieur, contre le Service migratoire (GMS) et contre les gardes-frontières ukrainiens.Le 16 février, il obtenait une carte de séjour aux Pays-Bas, au titre du regroupement familial (son épouse, Sandra Saakachvili, née Roelofs, est sujette de la maison d’Orange-Nassau). Un document qui donne enfin un semblant d’identité à l’homme politique devenu apatride car privé également de sa citoyenneté géorgienne.