Andreï Kortounov : « La tension entre Occidentaux et Russes a diminué »

Pour Andreï Kortounov, directeur du Conseil russe pour les affaires internationales (Russian International Affairs Council, RIAC), un think tank de premier plan en Russie, malgré l’aggravation de la situation en Syrie, le climat politique international s’est incontestablement assainie en un an.LCDR : Comment jugez-vous le climat politique international ?Andreï Kortounov : La conférence de Munich sur la sécurité (qui s'est tenue du 16 au 18 février, ndlr) est un des espaces de discussion les plus importants et les plus influents sur les questions de politique internationale. Et il me semble que cette année, les esprits y étaient moins nerveux, moins inquiets que l’année dernière. En février 2017, la sensation d’une crise de sécurité imminente, importante, je dirais globale, était pesante. Elle était liée à plusieurs facteurs : arrivée au pouvoir de Donald Trump après une campagne électorale tout à fait hors norme, montée du populisme de droite en Europe et incertitude concernant l’issue des élections aux Pays-Bas, en France et en Allemagne. L’inquiétude et l’aigreur étaient encore décuplées par les craintes de déclenchement d’une grande guerre en Syrie et au Proche-Orient,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Elena Teslova

Dernières nouvelles de la Russie

Syrie : Ghouta orientale, l’oasis de la discorde

Lors de leur conférence de presse conjointe le 27 février à Moscou, ni le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, ni son homologue russe Sergueï Lavrov n’ont fait preuve d’originalité dans leur évaluation de la situation en Ghouta orientale.

28 février 2018

Que s’est-il passé à Deir ez-Zor ?

La Russie a été secouée par la nouvelle du décès de plusieurs de ses ressortissants au cours d’une frappe aérienne de la coalition menée par les États-Unis près de Deir ez-Zor, en Syrie. Selon les sources, l’opération aurait eu lieu le 7 ou le 8 février et aurait fait entre 5 et 500 morts.

 

19 février 2018

Syrie : guerre ou paix ?

Attaque de drones sur la base aérienne russe de Hmeimim, opération militaire turque dans la ville d’Afrine, avion de chasse Sukhoï-25M abattu : chaque nouvelle en provenance de Syrie ne fait qu’anéantir davantage l’espoir de voir un dialogue politique s’y établir.

 

6 février 2018