La conférence de presse annuelle de Sergueï Lavrov, le 15 janvier 2018. Crédits : MID

Sergueï Lavrov : « Il n’y a aucune différence entre Barack Obama et Donald Trump »

Lundi 15 janvier, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a donné une conférence de presse devant des journalistes russes et étrangers. En voici les passages les plus marquants.

Sur le conflit syrien

« La Syrie est un dossier où se croisent les intérêts d’un très grand nombre d’acteurs. Moscou tente de les mettre à l’unisson en organisant le Congrès du dialogue national syrien [qui se tiendra les 29 et 30 janvier à Sotchi, NDLR]. Le processus d’Astana [réunions sur le conflit syrien sous l’égide de la Russie, de l’Iran et de la Turquie, NDLR] a stimulé l’activité de l’ONU, qui, avant ces rencontres, tout bien considéré, ne faisait rien. J’espère que le dialogue national syrien incitera l’ONU à intensifier son travail. Le processus d’Astana n’est pas en concurrence avec ceux engagés dans le cadre de l’ONU. Des représentants de l’organisation sont d’ailleurs toujours présents à nos rencontres. Les principaux griefs de la Russie envers le processus de Genève sont liés au fait qu’y prennent principalement part des membres de l’opposition syrienne émigrée, tandis que les groupes intra-étatiques sont peu représentés. Or, selon la résolution 2254 de l’ONU, le dialogue doit inclure l’éventail le plus large possible de participants. »

Sur les différences entre Barack Obama et Donald Trump concernant le dossier syrien

« Malheureusement, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

KommersantTraduit par Maïlis Destrée