Le secrétaire d'État américain à la défense Jim Mattis et le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg lors de la rencontre des ministres de la défense des pays membres de l'Alliance, mercredi 8 novembre. Crédits : ministère de la défense américain

L’OTAN se mobilise pour contrer une éventuelle « menace russe »

L’OTAN continue de se préparer à une guerre éventuelle contre la Russie. Mercredi 8 novembre, les ministres de la défense des pays membres de l’Alliance ont pris la décision d’augmenter la mobilité de ses troupes et de faire en sorte que les soldats américains puissent débarquer et se déplacer sur le continent européen le plus rapidement possible.

« L’Alliance doit se déplacer plus rapidement que les soldats russes pour que nos capacités de dissuasion soient plus efficaces, a déclaré Ben Hodges, lieutenant général de l’armée américaine. La rapidité est précisément ce qui permettra à nos états-majors civils, le cas échéant, de mener une guerre défensive, et non de libération nationale. »
Actuellement, près de 62 000 soldats américains sont déployés sur le territoire de l’UE, mais de nombreux renforts seront nécessaires en cas de conflit avec la Russie, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

LCDR