Signature de documents suite aux négociations russo-marocaines. Crédits : premier.gov.ru

Dmitri Medvedev veut renforcer l’influence de la Russie au Maroc et en Algérie

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev s’est rendu les 10 et 11 octobre en Algérie et au Maroc, afin de donner un nouveau souffle aux relations entre la Fédération et les deux pays du Maghreb.Le chef du gouvernement russe est arrivé en Algérie dans la soirée du 9 octobre. Bien qu’il s’agissait d’un voyage d’affaire, M. Medvedev a été accueilli comme s’il effectuait une visite d’État – sous le son des hymnes et par une garde d’honneur – et s’est vu offrir des dattes et du lait en signe de bienvenue. Il s’agissait de la première visite depuis 1971 d’un Premier ministre russe dans la république nord-africaine.Les négociations russo-algériennes ont abouti à la signature de six documents : sur l’aide mutuelle dans les affaires pénales, sur la coopération entre les ministères de la santé et de l’éducation des deux pays, ainsi que des mémorandums sur la coopération entre Transneft et la compagnie pétrolière publique algérienne Sonatrach, entre Rosatom et le Commissariat à l’énergie atomique d’Algérie, et entre les entreprises pharmaceutiques Biocad et Biomad SPA. Avec ces documents,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Quand la traduction précède l’édition originale

Il est de coutume, pour les traducteurs, de découvrir un texte en langue étrangère, de s’en enthousiasmer et de le traduire. C’est le circuit normal. Mais il arrive – rarement – que le cours des choses s’inverse. C’est le cas de Nastia, d’Andreï Alexandrov.

 

15 mars 2019

Deux sommes sur Dostoïevski

Deux sommes sur Dostoïevski Les éditions des Syrtes publient Dostoïevski, un écrivain dans son temps1 de l’Américain Joseph Frank, spécialiste mondialement reconnu de l’auteur de Crime et Châtiment. Paru en anglais en cinq tomes, dans les années 1970, cet ouvrage exceptionnel a été condensé en un volume par l’auteur en 2010, avec une préface inédite. […]

 

15 mars 2019

Interpol, théâtre de la crise russo-occidentale

Réunie à Dubaï le 21 novembre, la 87e Assemblée générale d’Interpol a élu le Sud-Coréen Kim Jong-yang à la présidence de l’organisation, au détriment du candidat russe Alexandre Prokoptchouk. Habituellement peu médiatisé, l’événement avait, cette fois, des airs de guerre diplomatique.

 

26 novembre 2018