Hillary Clinton accuse Poutine de « vendetta personnelle »

À l’en croire, ce « désir de revanche » du dirigeant russe serait dû à l’avancée de l’OTAN en Europe de l’Est alors que son mari, Bill Clinton, était président des États-Unis.


Dans une interview au quotidien USA Today, publiée le 12 septembre, l’ex-candidate aux élections présidentielles américaines, Hillary Clinton, a accusé le président russe de pratiquer une « vendetta personnelle » à son égard.

Hillary Clinton durant la campagne des présidentielles américaines en novembre 2016. L'ex-candidate accuse désormais le président russe d'avoir pratiqué une "vendetta personnelle" à son égard. Crédits : Wikipedia
Hillary Clinton durant la campagne des présidentielles américaines en novembre 2016. L’ex-candidate accuse désormais le président russe d’avoir pratiqué une « vendetta personnelle » à son égard. Crédits : Wikipedia

« Sans doute, il y a eu de la communication et, sans doute, il y a eu une sorte d’entente. Je n’ai aucun doute sur le fait que Poutine voulait que je perde et que Trump gagne. Je n’ai aucun doute sur le fait que l’équipe de campagne de Trump et ses autres conseillers ont assidûment œuvré à dissimuler leurs liens avec les Russes » a déclaré Hillary Clinton, qui présentait son ouvrage, What happened (« Ce qu’il s’est passé »).

À l’en croire, ce « désir de revanche » du dirigeant russe serait dû à l’avancée de l’OTAN en Europe de l’Est alors que son mari, Bill Clinton, était président des États-Unis. La veille, le 11 septembre, Hillary Clinton avait déclaré à CBS News que, si elle ne comptait plus briguer la présidence, elle ne mettait pas un terme à sa carrière politique, étant donné que c’était « lié à l’avenir des États-Unis ».