Sergueï Lavrov, ministre russe des affaires étrangères lors de sa conférence de presse. Crédits : MID

« Pas de démonisation » : Lavrov sur le discours de Trump à l’ONU

Au lendemain de l’intervention du président américain à l’Assemblée générale de l’ONU, ponctuée d’une série de déclarations retentissantes, dont des promesses d’ « anéantir totalement » la Corée du Nord, le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a confié ses impressions à la presse. Il a notamment appelé Washington à cesser de menacer Pyongyang et confié les inquiétudes de Moscou quant à l’intransigeance de la position américaine sur l’accord nucléaire iranien. Bilan de Kommersant.« Notre position de principe est la suivante : nous ne voulons démoniser personne, nous nous efforçons toujours de comprendre en quoi réside le fond du problème. Les uns sont soucieux de leur propre sécurité,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019

Prenez soin des hooligans !

Depuis près de vingt ans, à Saint-Pétersbourg, le cirque Upsala tire de la rue des adolescents à problèmes pour leur faire jouer des spectacles présentés en Russie et en Europe. La vocation du projet, affirment ses concepteurs, est artistique avant d’être sociale, même si le travail réalisé dans ce domaine est colossal.

 

31 mai 2019