Un poil ironique, Trump remercie Poutine pour la diminution du personnel diplomatique américain à Moscou

Fin juillet, en représailles à l’adoption par le Congrès à Washington de nouvelles sanctions contre Moscou pour son ingérence présumée dans la présidentielle américaine, les autorités russes ont annoncé une réduction de la présence diplomatique américaine en Russie à 455 personnes à partir du 1er septembre


Jeudi 10 août, le président américain Donald Trump a pour la première fois commenté la décision de la Russie de diminuer drastiquement la délégation diplomatique américaine à Moscou, en remerciant Vladimir Poutine, rapporte l’agence Reuters.

 

« Je veux le [Vladimir Poutine] remercier car nous essayons actuellement de diminuer nos dépenses, a déclaré le président américain aux journalistes à son club de golf au New Jersey, avant d’ajouter : Je suis très reconnaissant qu’il fasse partir un grand nombre de personnes car nous pourrons économiser beaucoup d’argent. »

C’était la première fois que le président américain réagissait à l’annonce de l’expulsion prochaine de plusieurs centaines de diplomates américains depuis Moscou.

Réaction de l’ancien ambassadeur américain en Russie Michael McFaul : « Au cas où vous seriez passé à côté d’un des commentaires les plus gênants, non-patriotiques et mal informés faits par le président récemment ».

Rappelons que fin juillet, en représailles à l’adoption par le Congrès à Washington de nouvelles sanctions contre Moscou pour son ingérence présumée dans la présidentielle américaine, les autorités russes ont annoncé une réduction de la présence diplomatique américaine en Russie à 455 personnes à partir du 1er septembre, soit une diminution de 755 collaborateurs par rapport aux effectifs actuels. Cette décision, d’une ampleur inédite, vise à la fois le personnel américain que local. Moscou a en outre interdit à la délégation américaine l’accès aux résidences secondaires de l’ambassade à Serebriani Bor et à des locaux à Moscou.

Cette décision fait également suite à l’expulsion des Etats-Unis fin décembre 2016 sur demande de l’administration Obama de 35 diplomates russes et l’interdiction, toujours en vigueur, d’utiliser deux résidences secondaires de l’ambassade russe.

Selon une source diplomatique du quotidien Kommersant, Washington pourrait répondre à cette diminution du personnel en exigeant de Moscou la fermeture d’un de ses consulats aux Etats-Unis. La Russie dispose aujourd’hui de quatre ambassades sur le territoire américain, les Etats-Unis : de trois en Fédération russe.