attentat barcelone

Tolérance, failles de sécurité… l’attentat à Barcelone vu de Russie

Deux attaques à la voiture-bélier ont été perpétrées à Barcelone et Cambrils, jeudi 17 août, séparées d’une centaine de kilomètres. La première a fait au moins 13 morts et une centaine de blessés, dont une citoyenne russe. Trois personnes ont été arrêtées. Ces actes terroristes, revendiqués par l’État islamique, ont été vivement commentés en Russie. Sélection.

« La crise de l’Europe gauchiste »

DrizeDrizeDmitri Drize, commentateur politique pour la radio Kommersant FM

« Après les attentats de Barcelone – mais aussi ceux de Londres, Paris, Berlin, etc. – se pose la question : n’est-il pas temps pour l’Europe libre de revoir ses valeurs fondamentales que sont le multiculturalisme et la tolérance ? Ou, du moins, de limiter l’afflux d’immigrés clandestins, ou de leur faire comprendre qu’ils devront rentrer chez eux ?

Mais non, l’Europe ne durcit pas sa politique migratoire – et les réfugiés continuent à affluer, à être répartis à travers l’Europe et placés sous la protection de gouvernements.

Et maintenant : tragédie à Barcelone. Anne Hidalgo, maire de Paris, exprime ses condoléances au peuple frère espagnol et déclare que la tolérance est bien plus forte que le « terrorisme odieux et lâche ». […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par LCDR