Trump et Macron appellent à coopérer avec la Russie malgré des divergences

Le président américain a également commenté la rencontre de son fils Donald Jr avec l’avocate russe Natalia Veselnitskaïa qui a eu lieu en juillet 2016.


Les désaccords ne doivent pas empêcher de dialoguer avec la Russie, ont déclaré Emmanuel Macron et Donald Trump lors de leur conférence de presse conjointe donnée le 13 juillet à Paris. Le président français a notamment souligné que les relations avec Moscou sont « importantes » dans le contexte d’instabilité au Proche Orient et de la hausse de la menace terroriste.

Trump Macron 1
Emmanuel Macron et Donald Trump se sont rencontrés dans le cadre d’une visite du président américains en France. Crédits : Twitter

Les désaccords ne doivent pas empêcher de dialoguer avec la Russie, ont déclaré Emmanuel Macron et Donald Trump lors de leur conférence de presse conjointe donnée le 13 juillet à Paris. Le président français a notamment souligné que les relations avec Moscou sont « importantes » dans le contexte de l’instabilité au Proche-Orient et de la menace terroriste accrue.

Le président américain a pour sa part estimé que le cessez-le-feu au sud-ouest de la Syrie démontrait l’utilité du « dialogue » avec le président russe Vladimir Poutine le 7 juillet dernier pendant le G20.

« Grâce au dialogue, nous avons pu obtenir un cessez-le-feu [dans le sud du pays]. Il va durer un moment et nous travaillons à un second cessez-le-feu dans une partie très difficile de la Syrie », a précisé Donald Trump.

Le président américain a également commenté la rencontre de son fils Donald Jr. avec l’avocate russe Natalia Veselnitskaïa, qui a eu lieu en juillet 2016.  Selon The New York Times, l’avocate aurait promis au fils de Donald Trump de livrer des informations compromettantes sur Hillary Clinton. Plus tard, Donald Trump Jr. a confirmé que la rencontre avait eu lieu et déclaré que cela avait été du « temps perdu ».

Le président américain a souligné que son fils avait rencontré « une avocate russe et  pas une avocate du gouvernement ». Donald Trump a également déclaré que son fils était « un jeune homme merveilleux ». « C’est normal dans le monde politique. La politique n’est pas ce qu’il y a de plus agréable à faire. D’un point de vue pratique, je pense que la plupart des gens auraient accepté cette rencontre », a-t-il ajouté.