Chrystia Freeland : la chef de la diplomatie canadienne non grata en Russie

Le 10 janvier, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé la nomination de Chrystia Freeland au poste de ministre des affaires étrangères. Un choix loin d’être neutre pour Moscou, puisque cette ancienne journaliste d’origine ukrainienne critique régulièrement la politique russe et figure, depuis 2014, à la liste des personnes interdites de séjour en Russie. Qu’est ce qui se cache derrière cette désignation ? Décryptage.

Un parcours lié à la Russie

Petite-fille d’immigrés ukrainiens, Chrystia Freeland attache une grande importance à ses racines. Elle parle ukrainien chez elle avec ses trois enfants et, jusque récemment, se rendait régulièrement à Kiev. Elle est notamment allée sur la place Maïdan lors des affrontements de l’hiver 2013-14.À 48 ans, cette diplômée d'Harvard et Oxford connaît très bien la Russie. Dans les années 1990, elle a travaillé pendant quatre ans à Moscou, à la tête du bureau du Financial Times. En 2000, elle a écrit un livre intitulé La vente du siècle (Sale of the Century), sur le passage du communisme au capitalisme en Russie. L’ancienne journaliste maîtrise cinq langues, dont le russe, qu’elle parle couramment.Farouchement opposée au rattachement de la Crimée à la Russie en mars 2014, Chrystia Freeland, alors députée au Parlement canadien, fut l’une des premières à parler d’ « annexion » et a ardemment soutenu l’introduction de sanctions à l’encontre de la Fédération russe. Dans une interview au journal ukrainien Novoe Vremia, en 2015, elle a encore déclaré que « soutenir l’Ukraine était le devoir de tout homme politique démocrate dans le monde ».Lorsque la Russie a adopté en réponse,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Manon Masset

Dernières nouvelles de la Russie

Charles Michel à Moscou : la Belgique intermédiaire entre l’UE et la Russie ?

Le Premier ministre belge Charles Michel a clôturé mercredi 31 janvier une visite de trois jours à Moscou. L’occasion pour lui de briser la glace avec les dirigeants russes.

 

1 février 2018

Patinage artistique : la nouvelle reine Alina Zaguitova

En remportant neuf médailles, les Russes ont largement dominé les championnats d’Europe. Parmi les stars, la jeune patineuse Alina Zaguitova qui s’est illustrée en remportant, à seulement 15 ans, la médaille d’or.

 

26 janvier 2018

Ces Russes qui spéculent sur les cryptomonnaies

Malgré la récente chute du bitcoin, l’engouement pour les monnaies numériques ne faiblit pas en Russie. Pour la première fois, un groupe d’investisseurs vient d’acheter une centrale électrique en Sibérie pour le minage.

 

24 janvier 2018