S'abonner, c'est soutenir une rédaction indépendante basée à MoscouDécouvrir nos offres

Tokyo cherche à se rapprocher de Moscou

Tokyo cherche à se rapprocher de Moscou

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe crée un ministère de Coopération économique avec la Russie unique en son genre, tutoie Vladimir Poutine au Forum économique oriental à Vladivostok et lui propose un plan ambitieux de développement de la Russie. Tokyo cherche à se rapprocher de Moscou, quitte à fâcher Washington. Car le Japon n’a jamais abandonné l’espoir de récupérer les îles Kouriles. Kommersant se penche sur les relations russo-japonaises. « Vladimir, nous sommes de la même génération, toi et moi. Je te propose que nous fassions preuve d’audace et de responsabilité », a lancé Shinzo Abe depuis la tribune du Forum économique oriental à Vladivostok, le 3 septembre. Ce passage au tutoiement a provoqué dans la salle un tonnerre d’applaudissements.Puis, dans son discours le Premier ministre japonais a rappelé que les Russes vieillissaient : la population âgée de 10 à 20 ans n'est plus que de 14 millions aujourd'hui – contre 23 millions en 1976. Il a ajouté que « la révolution de la pensée industrielle qui se produit au contact des entreprises japonaises n'avait pas encore eu lieu » en Russie. Selon le Premier ministre, huit points, déjà énumérés par lui lors de sa visite à Sotchi au mois de mai 2016, devront aider la Russie à surmonter ses difficultés, à « faire de l'Extrême-Orient une base de l'export asiatique ».Une source de Kommersant dans l'administration de Shinzo Abe a expliqué que ces « huit points » avaient été établis par des experts japonais sur la base du contenu des discours annuels de Vladimir Poutine à l’Assemblée fédérale russe.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Julia Breen