En Grèce, Poutine célèbre le millénaire de la présence russe sur le mont Athos

Le président Vladimir Poutine a participé samedi 28 mai aux célébrations du millénaire de la présence russe sur le mont sacré Athos. Kommersant y était. Le président russe a rejoint le mont à bord d’un yacht mis à disposition par les autorités grecques. Une fois débarqué, il s'est rendu à la cathédrale du Protat, où il a rencontré les membres de la Communauté sacrée (le gouvernement de la presqu'île, où siègent les représentants des vingt monastères d'Athos). Vladimir Poutine y a été reçu comme un hôte de la plus grande importance et a été conduit à un lieu qui était autrefois réservé aux empereurs byzantins. « C'est la deuxième fois que je viens ici, et je ressens toujours cette chaleur et cette bonté toutes particulières. Je suis traité de la meilleure des façons, et ce traitement s’adresse à moi comme chef d'État, mais aussi au peuple russe dans son ensemble, a déclaré le président russe, reconnaissant. Ce que l'on fait sur le mont Athos est extrêmement important et profondément nécessaire pour le monde orthodoxe. Vous œuvrez à la conservation des piliers moraux de notre société, vous êtes,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Quand la traduction précède l’édition originale

Il est de coutume, pour les traducteurs, de découvrir un texte en langue étrangère, de s’en enthousiasmer et de le traduire. C’est le circuit normal. Mais il arrive – rarement – que le cours des choses s’inverse. C’est le cas de Nastia, d’Andreï Alexandrov.

 

15 mars 2019

Deux sommes sur Dostoïevski

Deux sommes sur Dostoïevski Les éditions des Syrtes publient Dostoïevski, un écrivain dans son temps1 de l’Américain Joseph Frank, spécialiste mondialement reconnu de l’auteur de Crime et Châtiment. Paru en anglais en cinq tomes, dans les années 1970, cet ouvrage exceptionnel a été condensé en un volume par l’auteur en 2010, avec une préface inédite. […]

 

15 mars 2019

Interpol, théâtre de la crise russo-occidentale

Réunie à Dubaï le 21 novembre, la 87e Assemblée générale d’Interpol a élu le Sud-Coréen Kim Jong-yang à la présidence de l’organisation, au détriment du candidat russe Alexandre Prokoptchouk. Habituellement peu médiatisé, l’événement avait, cette fois, des airs de guerre diplomatique.

 

26 novembre 2018