Effet Crimée : pourquoi l’Ossétie du Sud veut-elle se rattacher à la Russie ?

Le président de l'Ossétie du Sud, Leonid Tibilov, a annoncé que la république organiserait avant le mois d’août 2016 un référendum sur le rattachement de son territoire à la Russie. « Je suis certain à 100 % que le peuple dira oui », a-t-il assuré. Vladimir Poutine, pour sa part, a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de s’y opposer. Lenta.ru revient sur les raisons de ce scrutin.

Si les étoiles sont favorables

C’est en octobre 2015 que Tskhinvali, la capitale d'Ossétie du Sud, a évoqué pour la première fois l’idée d’organiser un référendum sur son rattachement à la Russie. « Nous devons faire notre choix historique, nous devons rejoindre la Russie, ce pays frère, et assurer pour des siècles la sécurité et la prospérité de notre république, de notre peuple », avait alors déclaré le président Leonid Tibilov, à l’occasion d’une rencontre, dans la capitale de la république, avec le conseiller du président russe, Vladislav Sourkov.carte Ossétie du sudLe leader de la république d’Ossétie du Sud a ensuite réaffirmé sa volonté de rejoindre le voisin russe au cours d'une récente interview au quotidien Kommersant, fin mars, comparant le cas de sa république avec la Crimée. « Personne n’aurait pensé, il y a encore quelques années, que l’organisation d’un référendum en Crimée était possible. Pourtant, quand les étoiles ont été favorables aux peuples de Crimée et de Russie, cette décision a été prise. Et il n’est pas exclu que les étoiles soient favorables aussi à l’Ossétie du Sud », a-t-il espéré.Un souhait d'autant plus fondé que la grande majorité des quelque 50 000 habitants de l’Ossétie du Sud ont la citoyenneté russe et que la devise nationale de la république est le rouble russe. L’économie de la république est elle-même orientée à 99 % vers la Russie.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

« Le Français » : la Russie face à son passé soviétique

À l’occasion de la sortie de son film Le Français, qui raconte le quotidien d’un étudiant français côtoyant la jeunesse soviétique dans le Moscou de la fin des années 1950, le réalisateur Andreï Smirnov (L’Automne, La Gare de Biélorussie) s’est confié au journal d’opposition Novaïa gazeta. Extraits.

 

22 novembre 2019

Sergueï Lavrov : « L’Union européenne n’est pas un partenaire fiable »

Rencontre Macron-Poutine d’août, échange de prisonniers entre Moscou et Kiev, négociations sur le Donbass : le ministre des Affaires étrangères revient, dans un entretien accordé à Kommersant, sur les grands dossiers internationaux de ces dernières semaines.

 

16 octobre 2019

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019