Syrie : Moscou et Washington d’accord sur un cessez-le-feu « partiel »

Lundi 22 février, les présidents russe et américain Vladimir Poutine et Barack Obama se sont mis d'accord sur une trêve en Syrie à partir du 27 février, alors que les combats font toujours rage près d'Alep. « Nos négociateurs ont mené plusieurs rencontres secrètes qui ont permis d'arriver à ce résultat. Le cessez-le-feu prendra effet samedi 27 février à 00:00, heure de Damas, a déclaré Vladimir Poutine, avant de souligner : C'est un vrai pas en avant dans l'arrêt de ce bain de sang. »La trêve ne concerne toutefois pas les actions menées contre les groupes djihadistes, tels l'État islamique et Jabhat al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, a précisé le président russe.Les parties prenantes au conflit ont jusqu'à vendredi midi pour faire part de leur adhésion à cette trêve, indique un communiqué conjoint russo-américain. Le document prévoit une cessation des tirs, la fin des prises de territoires détenus par les camps concernés par la trêve,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Quand la traduction précède l’édition originale

Il est de coutume, pour les traducteurs, de découvrir un texte en langue étrangère, de s’en enthousiasmer et de le traduire. C’est le circuit normal. Mais il arrive – rarement – que le cours des choses s’inverse. C’est le cas de Nastia, d’Andreï Alexandrov.

 

15 mars 2019

Deux sommes sur Dostoïevski

Deux sommes sur Dostoïevski Les éditions des Syrtes publient Dostoïevski, un écrivain dans son temps1 de l’Américain Joseph Frank, spécialiste mondialement reconnu de l’auteur de Crime et Châtiment. Paru en anglais en cinq tomes, dans les années 1970, cet ouvrage exceptionnel a été condensé en un volume par l’auteur en 2010, avec une préface inédite. […]

 

15 mars 2019

Interpol, théâtre de la crise russo-occidentale

Réunie à Dubaï le 21 novembre, la 87e Assemblée générale d’Interpol a élu le Sud-Coréen Kim Jong-yang à la présidence de l’organisation, au détriment du candidat russe Alexandre Prokoptchouk. Habituellement peu médiatisé, l’événement avait, cette fois, des airs de guerre diplomatique.

 

26 novembre 2018