Moukatchevo : scènes de guerre sur fond de contrebande dans l’ouest de l’Ukraine

Une fusillade entre des membres de la formation d’extrême droite ukrainienne Pravy Sektor et les forces de l'ordre a fait trois morts et treize blessés, samedi 11 juillet, à Moukatchevo, en région de Transcarpatie, dans l'ouest de l'Ukraine. Mardi 14 juillet, la situation restait encore très tendue dans cette ville limitrophe avec la Hongrie, la Slovaquie et la Roumanie : une dizaine de nationalistes y étaient toujours retranchés, encerclés par la garde nationale et la police spéciale, dépêchées entre temps sur place par Kiev. Un face-à-face tendu qui déstabilise encore un peu plus le pays et laisse craindre l'ouverture d'un second front à l'ouest.Enregistrement de la fusillade
Tout a commencé le 11 juillet, à la mi-journée, à Moukatchevo, dans l'enceinte du club de sport Antares, dont le propriétaire est le député et ancien membre du parti des régions de Ianoukovitch, Mikhaïl Lanyo.Selon la version avancée par le ministère de l'intérieur, une altercation aurait éclaté entre des individus civils et des membres de Pravy Sektor, qui auraient « tiré les premiers ». « Ils ont tué quelqu’un puis ont transporté le corps dans leur voiture. C’est à ce moment que des patrouilles sont arrivées et qu'ont débuté les échanges de tirs avec la police », a déclaré samedi l'attaché de presse du ministère, Artem Chevtchenko.Pravy Sektor, de son côté, dément ces allégations. À en croire le commandant du bataillon nationaliste, qui répond au surnom de Grits, son détachement s'était rendu au club Antares sur invitation de Lanyo afin de régler des questions de contrebande, pratique très répandue dans la région. « Il n'appréciait pas que nos hommes patrouillent à la frontière et ne laissent pas passer les contrebandiers.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Thomas Gras

Dernières nouvelles de la Russie

Tatarstan : la langue tatare devient facultative

L'enseignement du tatar n'est plus obligatoire dans les écoles du Tatarstan. Ekaterina Khodjaeva revient sur un bras de fer linguistique.

 

30 novembre 2017

Sous pression, le boulanger homophobe Sterligov revend sa chaîne moscovite

L'entrepreneur super-orthodoxe et ouvertement homophobe German Sterligov a annoncé la revente de ses boulangeries Khleb i sol à Moscou.

 

8 novembre 2017

La bande son de la révolution russe

De la Marseillaise à Hatikvah, quelles étaient les chansons populaires parmi les révolutionnaires russes en 1917 ?

 

27 octobre 2017