Que se passera-t-il si la Russie quitte le Conseil de l’Europe ?

Le 10 avril dernier, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a voté la suspension jusque fin 2014 des droits de vote de ses 18 membres russes, en guise de sanctions suite au rattachement de la Crimée à la Russie. La délégation russe, en la personne de son chef Alexeï Pouchkov, a menacé, en réponse, de quitter définitivement l’APCE. M. Pouchkov a annoncé qu’une décision serait prise dans les prochaines semaines. Le chroniqueur de la revue en ligne Slon.ru Maxim Samoroukov s’interroge sur ce que la Russie aurait réellement à perdre si elle décidait effectivement de sortir du Conseil de l’Europe.En 1949, les diplomates européens avaient de quoi se féliciter : quelques années plus tôt, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Allemagne et d’autres pays européens s’entretuaient – et voilà qu’ils créaient tous ensemble un parlement unique : l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Dénuée de pouvoir législatif, l’institution avait néanmoins un rôle symbolique fort : elle incarnait, par son existence même, le pas de géant franchi par l’Europe vers la paix – des bombes aux débats parlementaires.Un peu plus tard, les États européens ont créé de nouvelles structures d’intégration, déjà munies de pouvoirs réels. Logiquement, après la fondation du Parlement européen, les pays membres auraient dû dissoudre l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Mais ils ont préféré lui assigner une autre destination : l’APCE est devenue, en pratique, un ersatz de parlement européen pour les pays en voie de développement. Après la dissolution du Pacte de Varsovie et la chute de l’URSS,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019

Prenez soin des hooligans !

Depuis près de vingt ans, à Saint-Pétersbourg, le cirque Upsala tire de la rue des adolescents à problèmes pour leur faire jouer des spectacles présentés en Russie et en Europe. La vocation du projet, affirment ses concepteurs, est artistique avant d’être sociale, même si le travail réalisé dans ce domaine est colossal.

 

31 mai 2019

Mai 1989, Gorbatchev à Pékin : Deux dragons dans un nid d’hirondelle

Il y a trente ans, le 14 mai 1989, le dernier président de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev, arrive à Pékin, au beau milieu des manifestations étudiantes qui se tiennent place Tian’anmen.

 

24 mai 2019