Manifestations en Egypte. La situation en Égypte vue par les Russes

La situation en Égypte vue par les Russes

Après plusieurs jours de manifestations sur la place Tahrir, un coup d'État militaire a eu lieu dans la nuit du 3 au 4 juillet. Le président Mohamed Morsi, élu en juin 2013 suite au « Printemps arabe », a été arrêté et destitué par l'armée. La Constitution est suspendue. Le président de la Cour constitutionnelle a été nommé chef d'État par intérim pour former un gouvernement transitoire. Le Courrier de Russie a recueilli les opinions de personnalités russes sur « l'été égyptien ».   

« L’Égypte n'est pas une Arabie Saoudite où il n'y a jamais rien d’autre que le wahhabisme  et le pétrole »

Si le président en personne appelle les martyrs au djihad – à prendre une mitraillette et aller combattre en Syrie pour la pureté de l'islam contre les « renégats chiites » -, comment peut-on parler de société civilisée ? Quel investisseur étranger s’intéressera au pays ? Quelle sorte de touristes viendront ?.. sauf peut-être les Russes qui n'ont peur de rien.La situation en Égypte prouve qu'il ne faut pas laisser les fanatiques prendre le pouvoir dans un pays qui a connu un modèle laïc.L’Égypte n'est pas une Arabie Saoudite où il n'y a jamais rien eu d’autre que le wahhabisme et le pétrole. Les Égyptiens ont eu jusque récemment leur pays laïc ; loin d'être idéal, mais autrement humaniste et rationnel que ce qu'ils ont maintenant.Mohamed Morsi et ses islamistes ont conduit le pays dans un impasse économique, spirituelle et civilisationnelle. Il faut sauver l'Égypte. Et si l'armée est prête à le faire, que Dieu leur vienne en aide.

Mikhaïl Iousine, journaliste, Kommersant

« On a du mal à y croire »

Les nouvelles venues d'Égypte sont tellement bonnes qu'on a du mal à y croire.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Vera GAUFMAN

Dernières nouvelles de la Russie

Natura Siberica : des cosmétiques sibériens à la conquête de l’Europe

« J’estime qu’avant de se lancer sur le marché d’un pays, il faut en étudier la culture et proposer un produit tenant compte des spécificités nationales. »

 

2 juillet 2015

Alex Yocu : « Je n’ai même pas fini de lire le mode d’emploi de mon appareil photo »

Rencontre avec le photographe russe Alex Yocu

 

4 mars 2015

Gonzague de Pirey : « Nous sommes en Russie pour longtemps »

Saint Gobain : "Nous sommes convaincus du potentiel de ce marché, et nous continuerons donc de nous y développer"

 

3 mars 2015