BRICS Summit 2011. De gauche à droite : Manmohan Singh (Inde), Dmitriï Medvedev (Russie), Hu Jintao (Chine), Dilma Rousseff (Brésil), Jacob Zuma (Afrique du Sud)

BRICS : le nouveau G5 ?

L’acronyme BRIC est utilisé depuis 2001 pour désigner les quatre pays du monde qui se développent le plus rapidement : Brésil, Russie, Inde et Chine. Depuis la semaine dernière, il convient d’ajouter au sigle un S final : le S de South Africa. L’Afrique du Sud vient de rejoindre le « carré VIP » et pour Arkadiï Dvorkovitch, conseiller économique auprès du président russe, l’arrivée de ce cinquième membre est « un événement symbolique : la géographie du groupe est élargie, un nouveau continent y adhère et les BRICS représentent maintenant quatre continents ». À la suite de ce premier sommet des BRICS, qui réunissait le 14 avril, en Chine, les dirigeants des cinq pays, lecourrierderussie.com a demandé à l’économiste Martin Gilman de dresser un bilan de cette première rencontre du club des 5 ou, plutôt, des 4 + 1.

Le Courrier de Russie : Les trois sujets à l’ordre du jour du premier sommet des BRICS étaient l’investissement, le changement climatique et la coopération entre les cinq pays dans l’économie mondiale.

[…]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Guillaume Clément Marchal