Anders Fog Rasmussen : « L’OTAN n’a jamais exclu la possibilité d’accueillir la Russie »

Lors de sa première conférence de presse, l’ancien Premier ministre du Danemark et nouveau secrétaire général de l’OTAN Anders Fog Rasmussen, s’est exprimé sur le développement d’un partenariat stratégique original avec la Russie. Dans une interview publiée aujourd’hui par Vremia Novosteï, il a expliqué comment atteindre ce but difficile.

Vremia Novosteï: Vous avez déclaré que la Russie est la deuxième priorité pour l’OTAN après l'Afghanistan ?

Anders Rasmussen : Lors de ma première journée de travail à Bruxelles, le 3 août, j’ai effectivement qualifié les relations entre l’alliance et la Russie de prioritaires. La logique est simple : en travaillant ensemble, nous pourrons améliorer la sécurité de plus de 29 pays, mais en discutant chacun de notre côté, nous manquerons des possibilités de coopération importantes. Que ce soit sur la situation en Afghanistan,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Emily Florence Unser

Dernières nouvelles de la Russie

Pauvres et malades

Reportage sur une polyclinique publique de Moscou

 

19 décembre 2008

Niko Pirosmani : barbouilleur de Tbilissi

La galerie Prooun expose le grand peintre géorgien

 

19 décembre 2008

À quand la prochaine Révolution russe ?

L’économiste Evgueni Gontmakher explique comment l’éviter

 

19 décembre 2008