Le Courrier de Russie

Saboter pour mieux voyager

Ptiluc reprend la route ce mardi 30 septembre après avoir passé cinq jours « coincé » à Ekaterinbourg, sa moto ayant décidé de ne plus redémarrer.

Ses amis motards ont réparé sa bécane à l’aide de pièces détachées de Lada. « La méthode kolkhoze, héritée des Soviétiques, qui te permet de réparer tout avec rien », a expliqué Micha à Ptiluc.

Le dessinateur ne regrette pas cet arrêt forcé qui lui a permis de rencontrer les amateurs de bandes dessinées d’Ekaterinbourg, de goûter à la solidarité des motards russes et de partager avec chacun un verre de vodka.

« Un bon voyage ne se fait pas sans handicap, je l’ai toujours su, écrit Ptiluc. Peut-être qu’avant le départ pour un grand voyage, il faudrait toujours saboter sa bécane, faire de l’obsolescence auto programmée, de la panne intentionnelle, pour qu’il se passe, à intervalles réguliers, des rencontres incroyables sur toute la route qui mène au lac Baïkal…»

Pour saluer son départ, une dizaine de motos a escorté Ptiluc jusqu’à ce qu’il sorte de la ville.

Ptiluc, de son vrai nom, Luc Lefèbvre, est un dessinateur de bande dessinée français, d’origine belge. Passionné de voyage et de moto, il a d’abord sillonné l’Afrique sur son deux-roues pendant de nombreuses années avant de tenter l’aventure en Russie. Pour son premier voyage au pays des Soviets, il a décidé de relier Moscou à Irkoutsk en moto sur trois semaines environ. Chaque jour, il publie un dessin et raconte son voyage sur son blog.

Retrouvez l’intégralité des dessins et récits de voyage de Ptiluc sur son blog