main
22/03/2018 à 11h25

Au moins 1 500 personnes ont manifesté hier devant l’hôpital central du district de Volokolamsk, en région moscovite, suite à l’empoisonnement de plusieurs dizaines d’enfants souffrant de nausées, de vomissements et d’éruptions cutanées, rapporte RIA Novosti. Les habitants, accusant la décharge publique du district, exigeaient une rencontre avec le gouverneur de la région de Moscou, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Source : RIA Novosti