fbpx
main
25/05/2018 à 18h41
La Russie demande des excuses au Royaume-Uni pour ses « accusations injustifiées liées à l’incident de Salisbury », a déclaré un agent du service de presse de l’ambassade de Russie à Londres, sous couvert de l’anonymat, cité par RIA Novosti. « Tout le monde sait désormais, entre déclarations officielles et communiqués de presse, que l’agent […]

La Russie demande des excuses au Royaume-Uni pour ses « accusations injustifiées liées à l’incident de Salisbury », a déclaré un agent du service de presse de l’ambassade de Russie à Londres, sous couvert de l’anonymat, cité par RIA Novosti. « Tout le monde sait désormais, entre déclarations officielles et communiqués de presse, que l’agent d’empoisonnement A-234, selon la classification britannique, a été produit par une dizaine de pays occidentaux. Tout montre que les accusations britanniques ne sont fondées sur rien, hormis des preuves que l’on ne peut croire », affirme la source de RIA Novosti, qui considère également qu’il « est temps de mettre un terme à l’isolement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia ». Pour mémoire, depuis l’empoisonnement de l’ancien agent double Sergueï Skripal et de sa fille à Salisbury, le 4 mars 2018, les relations russo-britanniques se sont fortement dégradées. L’affaire a entraîné l’expulsion de plus de 150 diplomates russes, et une réaction réciproque de la part de la Russie. Selon les forces de l’ordre britanniques, le poison en cause serait l’agent innervant Novitchok, de conception soviétique. L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques a toutefois reconnu ne pas pouvoir en établir la provenance. Sergueï et Ioulia Skripal sont sortis de l’hôpital respectivement le 18 mai et le 10 avril derniers.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Source : RIA Novosti