|  
42K Abonnés
  |   |  
Le Courrier du Russie
La Russie en Direct
Toute l'actualité russe
18/01/2018 à 11h23

Les autorités ukrainiennes ont interdit la diffusion du film Matilda parce qu’un musicien ayant participé à la création de la bande son fait l’objet de sanctions, rapporte l'agence RIA Novosti, citant un membre du conseil des experts du Comité d'État ukrainien pour le cinéma, Dmitri Kapranov. « Nous n'avons pas autorisé la diffusion de Matilda pour des raisons formelles. Un musicien ayant participé à sa production se trouve sur notre liste noire. Les spectateurs pourraient se demander : Comment est-ce possible, ce n'est qu'un musicien et vous l'interdisez ? Je peux vous répondre : Êtes-vous prêts à acheter sur le marché des pastèques au nitrate ? Oui, elles contiennent des vitamines, mais elles contiennent aussi du nitrate. Ces gens de la liste noire sont du nitrate », a justifié M. Kapranov, sans toutefois révéler l'identité du musicien visé. Rappelons que le ministère ukrainien de la culture a établi en août 2015 une liste noire de personnalités russes du monde de la culture qui « menacent la sécurité nationale » ukrainienne. Le film historique Matilda d'Alexeï Outchitel, qui conte l'idylle de la ballerine Mathilde Kschessinska et du futur tsar Nicolas II, a suscité une vive controverse en Russie.

Source : RIA Novosti
18/01/2018 à 10h28

Le président du conseil d’administration de la corporation publique gazière ukrainienne Naftogaz, Andreï Kobolev, a annoncé la reprise des achats de gaz russe, interrompus depuis le 25 novembre 2015, rapporte Rossiiskaia Gazeta. Naftogaz - qui appartient à 100 % à l’État ukrainien - devrait acheter cinq milliards de mètres cubes de gaz par an au géant russe Gazprom, pour un prix inférieur à ceux pratiqués sur le marché européen. En décembre de l’année dernière, la Cour d’arbitrage de Stockholm a mis fin à un différend opposant Gazprom et Naftogaz, obligeant cette dernière à verser 2 milliards de dollars à la corporation russe pour du gaz déjà livré.

17/01/2018 à 11h25

Le Google russe, Yandex, lance un service de covoiturage, sobrement appelé Yandex.Popoutka (« Yandex.Covoiturage »), rapporte le quotidien RBC. Ce nouveau service sera d’abord en phase de test dans la région de Rostov, dans le sud de la Russie, et sur le territoire de Krasnoïarsk, en Sibérie. En cas de succès, il sera lancé dans les autres régions du pays. Les conducteurs recherchant des compagnons de route peuvent d'ores et déjà s'enregistrer dans l'application Yandex.Navigator sur Android, et une application spécifique pour les passagers sera crée dans les prochaines semaines. Les représentants du moteur de recherche national précisent que Yandex.Popoutka n'est pas un service à but lucratif, afin d'éviter les désagréments qu'a connus récemment BlaBlaCar avec la justice russe. Accusé de fonctionner comme un service illégal de taxis, le géant français du covoiturage, avec plus de 50 millions d'utilisateurs, a en effet finalement remporté son procès en appel, le 19 décembre dernier.  

Source : RBC
17/01/2018 à 11h16

La journaliste de la chaîne télévisée russe NTV Irada Zeïnalova s'est vu refuser l'entrée en Moldavie, informe RIA Novosti, citant la police des frontières moldave. « La journaliste est arrivée par un vol Istanbul-Chișinău. Au contrôle, elle a déclaré avoir des rencontres prévues avec des responsables politiques, mais sans fournir aucun document officiel à l’appui de ses affirmations », précisent les représentants de la police. Irada Zeïnalova a été renvoyée en Russie. Cité par l'agence TASS, le président de la République de Moldavie, Igor Dodon, en conflit avec son gouvernement et le parlement depuis son élection, principalement sur les questions liées aux relations avec Moscou, a fustigé cette décision : « Nous étions d'accord pour qu'elle vienne à Chișinău sur mon invitation afin que je lui accorde une interview. De tels gestes de la part du gouvernement moldave rendent difficile le rétablissement d'un dialogue complet et de la coopération avec notre partenaire stratégique russe. » Rappelons que le parlement moldave a adopté, le 10 janvier dernier, une loi interdisant les chaînes d'information russes de diffuser en Moldavie.

Source : RIA Novosti
17/01/2018 à 10h22

La capitale russe se maintient en deuxième position du classement des villes les plus chères d'Europe en termes de coût du loyer pour les étrangers résidents, rapporte l'agence TASS, citant les données de l'agence de consulting ECA International. Londres est la plus chère des capitales européennes en la matière. Selon l’étude d'ECA, un quatre pièces non meublé dans l'un des quartiers les plus prestigieux de Moscou coûte plus de 5 081 dollars par mois, et 6 648 dollars par mois dans la capitale britannique. On trouve ensuite, dans l'ordre : Zurich (4 673 dollars), Genève (4 555), Istanbul (3 951), Kiev (3 402), Paris (3 383), Dublin (3 311), Amsterdam (3 242) et Stockholm (3 177). Moscou demeure cependant deux fois moins chère que la ville occupant la tête du classement mondial, Hong Kong, où le coût moyen du loyer mensuel pour les étrangers atteint 10 461 dollars.

Source : TASS
16/01/2018 à 14h56

À l’occasion du forum Gaïdar, qui se déroule dans les locaux de l’Académie russe de l’économie nationale du 16 au 18 janvier, la ministre de la santé Veronika Skvortsova s’est félicité du succès des politiques publiques visant à réduire la consommation d’alcool et de tabac en Russie, rapporte Kommersant. « En cinq ans, nous avons réussi à faire baisser de 80% la consommation d’alcool par habitant. Parallèlement, le nombre de personnes pratiquant un sport a augmenté de 40%. » La législation adoptée sur le tabac aurait quant à elle permis de réduire de « 22% la consommation de tabac chez les adultes » et de diviser par trois celle des mineurs. Le classement des « régions les plus sobres » du pays, établi en novembre 2017 par le projet fédéral Russie sobre et la holding média VGTRK, était dominé par la Tchétchénie, tandis que l’oblast de Magadan était arrivée dernière.  

Source : Kommersant
16/01/2018 à 13h11

Les stations de métro Biélorouskaïa, Kievskaïa et Komsomolskaïa, à Moscou, ont été ajoutées au registre du patrimoine culturel régional, annonce la mairie sur son site officiel. Désormais, 15 stations du métro de Moscou font partie du patrimoine architectural protégé. « Les stations Biélorouskaïa, Kievskaïa et Komsomolskaïa ont intégré le registre unique d'État du patrimoine culturel régional. D'ici la fin de l'année, toutes les stations de la ligne circulaire recevront ce statut », précise le communiqué. La décision a été prise à l’issue d'un vote populaire, lancé par le site Aktivnyi grajdanine, (« Citoyen actif »), auquel ont participé environ 266 000 personnes. Les trois stations datent des années 1950 et desservent toutes une ou plusieurs gares de chemin de fer de la capitale. La station Kievskaïa a été construite en l'honneur des 300 ans de l'union de la Russie et de l’Ukraine, tandis que la station Biélorouskaïa symbolise la culture et l'économie biélorusses.

Source : Officiel
16/01/2018 à 10h53

En 2017, pour la première fois depuis le début de la crise, il y a trois ans, les citoyens russes ont augmenté leurs dépenses lors de leurs voyages à l'étranger, rapporte le quotidien d'affaires Vedomosti, citant les chiffres de l'Organisation mondiale du tourisme. Sur les trois premiers trimestres de l'année, les Russes ont dépensé 30% de plus qu’au cours de la même période en 2016. Si ce rythme se maintient, les Russes auront dépensé 30 milliards de dollars sur l’ensemble de l'année 2017, contre 24 milliards en 2016. Ce niveau de dépenses demeure toutefois très inférieur à celui de l’année 2013, précédant la crise, qui s’était élevé à 53,5 milliards de dollars.

Source : Vedomosti
16/01/2018 à 10h37

L'agence publique de contrôle de la qualité des produits, Roskatchestvo, a analysé les 36 marques les plus populaires de kéfir (lait fermenté) russe et trouvé des infractions dans 19 d'entre elles, indique le site officiel de l'organisation. Selon Roskatchestvo, six marques de kéfir dépassent ainsi le seuil maximal autorisé de bactéries, notamment de bacilles et de moisissures. Il s'agit des kéfirs Boudennovskmolprodoukt, Davlekanovo, Molotchnye prodoukty iz Doubrovki, Molotchnyi kombinat Stavropolski, Solnychko Koubani et Okolitsa. Les marques Boudennovskmolprodoukt, Davlekanovo, Derevenskoe molotchko, Dobraïa bourenka et Narodny ajouteraient également de l'amidon à leur kéfir. L'agence de contrôle n’a toutefois décelé la présence de matières grasses végétales, notamment d'huile de palme, que dans les produits de cinq marques : Boudennovskmolprodoukt, Molotchnye prodoukty iz Doubrovki, Narodny et Piatigorski. À noter : Roskatchetsvo n'a trouvé de concentration dangereuse de radionucléides, de métaux lourds et de pesticides dans aucun kéfir contrôlé. Enfin, dix marques de kéfir respectent très largement les exigences légales de qualité : 36 kopecks, Avida, Agrokomplex, Domik v derevne, Nejegol, Ostankinskoe 1955, Prostokvachino, Rouzski, Tommoloko et Parmalat.

Source : Officiel
15/01/2018 à 17h32

Le pouvoir américain actuel a peur, dans tous les domaines, d'une concurrence internationale authentique et honnête, a estimé lundi 15 janvier le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov à l’occasion de sa traditionnelle conférence de presse annuelle, cité par le journal officiel du gouvernement, Rossiïskaïa Gazeta. Selon le chef de la diplomatie, l’administration Obama était déjà animée de cette peur, qui non seulement s’est transmise au président Trump, mais est aujourd’hui « plus dense, plus agressive ». À tire d’exemple, le ministre a évoqué le projet de gazoduc Nord Stream : « Il y a l'opposition au Nord Stream, que l’on fait passer pour un projet politique, qui conduira à la chute de l'Europe et à l'étranglement de l'Ukraine. Mais tout cela vient des États-Unis. Ils poussent ouvertement les Européens à refuser le Nord Stream 2, alors que la livraison de gaz à l'Allemagne par ce biais ferait gagner 2 000 kilomètres de distance et coûterait deux fois moins cher que via l'Ukraine. » Les Américains craignent également la concurrence du complexe militaro-industriel russe, a poursuivi le ministre, pour qui « les sanctions dirigées contre les exportations de matériel militaire russe et les entreprises qui en produisent visent incontestablement à empêcher le renforcement de nos positions au détriment de celles des États-Unis. » S’il n’a pas cité directement Washington, M. Lavrov a aussi parlé de « peur de la concurrence honnête » à propos du scandale du dopage impliquant les sportifs russes, soulignant que « personne n'a jamais sanctionné collectivement des sportifs ». Ces craintes américaines sont enfin derrière toutes les accusations visant les médias russes à l’étranger, a conclu M. Lavrov : « Prenez le domaine des médias, c'est également une limite à la concurrence. Que ce soit la façon dont RT et Spoutnik sont traités aux États-Unis et en France ou l’expulsion des journalistes russes et la fermeture de leurs chaînes en Moldavie, en Ukraine, en Lettonie et dans d'autres pays », a-t-il martelé. Pour le chef de la diplomatie russe, cette attitude est liée au fait que les États-Unis et l’Occident historique sont en train de perdre leurs positions dominantes dans le monde, « dont ils ont profité pendant au moins cinq siècles ».    

15/01/2018 à 15h01

Lors d’une interview accordée le 14 janvier au journaliste Andreï Kondrashov sur l’antenne de Pierviy Kanal, la principale chaîne de télévision nationale russe, le président Vladimir Poutine a comparé l’idéologie communiste avec le christianisme, établissant un parallèle entre le mausolée de Lénine et les reliques des saints, rapporte Vedomosti. « L’idéologie communiste s’apparente au christianisme. La liberté, l’égalité, la fraternité, la justice sont des principes déjà présents dans les Saintes Écritures, tout y est. Rien de nouveau n’est apparu avec le communisme. En quoi le mausolée de Lénine diffère-t-il des reliques de saints ? », a déclaré  le président russe.

Source : Vedomosti
15/01/2018 à 14h19

L’homme d’affaires suisse Alexander Studhalter, qui aurait servi de prête-nom au sénateur russe Souleïmane Kerimov lors de l’acquisition, entachée de fraudes, de plusieurs biens immobiliers sur la Côte d'Azur, a été placé en détention provisoire le 12 janvier 2018, rapporte Kommersant, citant Nice-Matin. Interpellé en novembre dernier à Nice dans le cadre de l’enquête sur Souleïmane Kerimov, Alexander Studhalter nie toutes les accusations portées contre lui. Le sénateur du Daghestan et oligarque Souleïmane Kerimov a été arrêté lundi 20 novembre dans le cadre d’une enquête pour « blanchiment de fraude fiscale ». Sous le coup d’une Interdiction de quitter le territoire français, il se trouve depuis fin décembre en résidence surveillée.

Source : Kommersant
15/01/2018 à 12h01

Les prix du pétrole vont se stabiliser au cours des trois prochaines années, avec un baril qui devrait atteindre 67 dollars en 2020, selon les prévisions de l’Académie russe des sciences, citées par Izvestia. Selon les experts de l’institution scientifique, cette stabilisation entre l'offre et la demande sur le marché du pétrole découle de l'accord OPEP+. « Le pétrole se vend actuellement 70 dollars le baril, et il est peu probable que ce prix augmente. Les États-Unis gèlent progressivement leurs gisements de gaz de schiste, ce qui va contenir l'augmentation des prix sans entraîner de brusques chutes », précise Alexander Chirov, directeur adjoint de l'Institut russe de prévision de l'économie nationale. Les pays signataires de l’accord OPEP+ (11 pays, dont la Russie, associés aux 13 membres historiques de l'OPEP) ont convenu en novembre 2016 d'une limitation de leurs extractions pétrolières afin de relever les prix sur le marché mondial. L'accord OPEP+ a été prolongé au mois de décembre 2017.

Source : Izvestia
15/01/2018 à 11h20

En 2017, la première banque de Russie en nombre d'actifs, Sberbank, a gagné 674 milliards de roubles de bénéfice net (près de 10 milliards d'euros), soit une augmentation de 30,4% par rapport à l'année précédente, indique le quotidien d'affaires Vedomosti, citant le bilan comptable de la banque. Au cours de l'année, Sberbank a délivré une quantité record de crédits et considérablement augmenté ses revenus de commissions, selon le vice-président du directoire de l’établissement, Alexander Morozov. 11 400 milliards de roubles (environ 165 milliards d'euros) de crédits ont été délivrés aux entreprises et 1 200 milliards de roubles (17 milliards d'euros) aux particuliers, soit, respectivement, 25% et 38% de plus qu'en 2016. Grâce aux commissions, Sberbank a gagné 12,5% de revenus supplémentaires (355 milliards de roubles en valeur, soit environ 5 milliards d'euros), surtout sur les opérations par cartes bancaires (+25,4%) et les assurances bancaires (+22,7%). La rentabilité des actifs de la banque s'est accrue de 3,1%, et celle de son capital, de 21,9%. Avec 127 millions de clients et environ 16 500 agences dans toute la Russie, Sberbank, de loin la première banque du pays, est détenue avec une majorité de contrôle par la Banque centrale russe.

Source : Vedomosti
15/01/2018 à 10h09

Deux inconnus ont agressé à l'arme blanche des élèves d’un collège-lycée de Perm, blessant gravement une enseignante et un adolescent, rapporte RIA Novosti, qui cite le service de presse du ministère de la sécurité territoriale de la région. « Selon les données préalables, une agression a eu lieu à l’intérieur de l'école n°127 de Perm. Des inconnus s’en sont pris aux élèves », informe le ministère. « Une enseignante et un élève de 16 ans sont gravement blessés, notamment au cou. Ils ont été amenés à l'hôpital n°4 de la ville », complète le ministère régional de la santé. Les autres élèves plus légèrement blessés ont été amenés à l'hôpital pour enfants de la région. Lors de l'attaque, plusieurs élèves blessés ont réussi à fuir et se réfugier dans un centre commercial voisin, où ils ont été pris en charge. Les secours sont arrivés sur place en dix minutes. Les agresseurs ont été arrêtés après avoir blessé huit personnes au total. On ne connaît pas encore leurs motifs.

Source : RIA Novosti
12/01/2018 à 14h32

Le principal opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, a annoncé jeudi qu’il allait demander pour la troisième fois l’enregistrement de son parti, le Parti du progrès, jusque-là refusé, rapporte Vedomosti. « Au cours de l’année passée a été créé le plus grand mouvement politique de l’histoire récente de la Russie, disposant d’un vaste réseau dans les régions, peut-on lire sur le site internet de l’opposant. Nous avons besoin d’un mécanisme pour participer aux élections. Dans un premier temps, les élections régionales. » S’il obtient son enregistrement, le parti prévoit en effet de participer aux élections régionales dès septembre de cette année. Alexeï Navalny a été déclaré inéligible en octobre dernier jusqu’en 2028, en raison d’une condamnation de justice. Cette décision l’empêche de se présenter aux présidentielles de 2018.

Source : Vedomosti
12/01/2018 à 13h55

Vendredi 12 janvier, la Douma a adopté en première lecture le projet de loi de régulation des activités des médias « agents de l’étranger », annonce l'agence RIA Novosti. Le projet avait été soumis à la chambre basse du parlement russe le 19 décembre dernier. Le texte oblige les médias identifiés comme « agents de l’étranger » (en pratique, financés en tout ou partie par des fonds étrangers) à s’enregistrer en Russie en tant que tels, et à mentionner ce statut dans toutes leurs publications. Le statut peut également être appliqué à des personnes physiques, si elles représentent des médias financés depuis l'étranger. Le gouvernement russe a soumis ce projet de loi au vote suite à l'adoption par le Congrès américain d'une loi semblable, contraignant plusieurs médias russes à s'enregistrer comme agents de l’étranger aux États-Unis.

Source : RIA Novosti
12/01/2018 à 11h41

Le tribunal du district Chalinski, en Tchétchénie, a ordonné le placement en détention pour deux mois du directeur de la représentation tchétchène de l'ONG Memorial, Oyoub Titiev, rapporte l'agence TASS, citant l'avocat du militant, Piotr Zaïkine. Cette figure de la défense des droits de l'homme est accusée de commerce illégal de stupéfiants. « Le tribunal a décidé de le placer en détention pour deux mois, jusqu'au 9 mars », a déclaré Piotr Zaïkine. La détention pourra être prolongée en attendant le procès. Le 9 janvier, lors d'un contrôle routier, la police tchétchène aurait découvert près de 180 grammes de cannabis dans le véhicule d'Oyoub Titiev. Oleg Orlov, de Memorial, a expliqué à TASS que l’avocat de Titiev s’efforcerait « de prouver que cette affaire est frauduleuse ». Fondé par le dissident Andreï Sakharov en 1989, le centre Memorial enquête sur des crimes et violations des droits de l’homme commis en Russie. La représentation de l'ONG à Grozny est spécialisée sur la période des deux guerres de Tchétchénie (1994-1996 et 1999-2000). Oyoub Titiev en a pris la tête suite à l'assassinat de l’ancienne directrice, Natalia Estemirova, en 2009. L'organisation a récemment été contrainte de s’enregistrer comme « agent de l’étranger » en Russie.

Source : TASS
12/01/2018 à 11h11

Le président Vladimir Poutine a annoncé que la Russie était prête à rendre à l'Ukraine son équipement militaire resté en Crimée suite au rattachement de la péninsule à la Fédération, en mars 2014, indique l'agence Interfax. « À plusieurs reprises, l'Ukraine a posé la question du retour de son équipement militaire de Crimée. Nous sommes prêts à aller plus loin, prêts à rendre à l'Ukraine ses navires de guerre, son matériel d'aviation et ses blindés », a déclaré le président russe à la presse, précisant que cet équipement se trouvait « dans un état lamentable » bien que « personne, évidemment, ne s'en soit servi ». Il est question notamment de plusieurs dizaines de navires et avions de guerre, que l'Ukraine pourrait rapatrier à Odessa avec l'aide de la Russie. Fin février 2014, des agents des forces spéciales russes, sans uniforme, se sont introduits en Crimée et ont contraint les troupes ukrainiennes stationnées sur place à se rendre et quitter la péninsule.

Source : Interfax