Le Courrier de Russie

Russes et Français collaborent dans la production d’hélicoptères en Russie

Le constructeur français de turboréacteurs Microturbo et le groupe russe Technodinamika ont signé un accord de coopération sur la construction de groupes auxiliaires de puissance (APU), lors du salon aéronautique russe MAKS, le 27 août 2015.

Appareil du constructeur russe Hélicoptères de Russie. Crédits : Rostec

Les deux sociétés travailleront sur la création d’un APU à vocation civile, le Saphir 15, a expliqué au Courrier de Russie Alexandre Litvinov, directeur adjoint de Technodinamika.

Selon les termes de l’accord conclu entre le PDG de Technodinamika Maksim Kouziouk et le directeur général de Microturbo Pierre-Yves Morvan, l’entreprise toulousaine prendra l’entière responsabilité de la conception de l’APU, tandis que la société russe en assurera la production dans son ensemble sur son site d’Oufa, en Bachkirie. Les deux entreprises avaient signé un accord préalable en 2013, à l’occasion du salon français du Bourget.

L’APU Saphir 15, qui doit être élaboré d’ici 2018, sera destiné aux hélicoptères produits par le groupe russe Vertolety Rossiï (« Hélicoptères de Russie »). Le Saphir 15 bénéficiera d’une certification conforme aux normes de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), ce qui permettra sa commercialisation sur les marchés étrangers des hélicoptères.

La société Technodinamika fait partie, comme Vertolety Rossiï, du groupe public russe de hautes technologies Rostec, et occupe 46 % du marché russe des équipements pour avions et hélicoptères.

Microturbo (groupe Safran) est, elle, spécialisée dans la conception et la production de systèmes de puissance pour l’aéronautique civile et militaire (APU, turboréacteurs et systèmes de démarrage pour avions et hélicoptères). La société, basée à Toulouse, est leader mondial dans son domaine avec plus de 21 000 systèmes livrés dans le monde.

Il s’agit du deuxième accord de coopération franco-russe conclu lors du salon aéronautique MAKS 2015. Le 25 août, Airbus Defence and Space (ADS) et Russian Space Systems (RKS) ont signé un partenariat pour la production d’équipements destinés aux satellites par Synertech, une co-entreprise franco-russo-allemande détenue à 51% par Russian Space Systems, 24,5 % par le français EADS Astrium (aujourd’hui ADS) et 24,5 % par l’allemand Tesat Spacecom GmbH.