Le Courrier de Russie

Une amende de 330 000 euros pour Auchan en Russie

Mardi 15 septembre, le groupe Auchan a été condamné à s’acquitter d’une amende de 25 millions de roubles (environ 330 000 euros), suite à des contrôles sanitaires menés par le Service fédéral russe de protection des consommateurs, Rospotrebnadzor.

Implanté en Russie depuis 2002, Auchan possède 88 magasins sur tout le territoire et occupe la troisième place du pays en termes de chiffre d’affaires, avec 313,6 milliards de roubles en 2014. Crédits : DR

« Plusieurs centaines d’employés ont été suspendus dans le cadre de ces contrôles », a précisé la responsable du département concerné de Rospotrebnazor, Anna Popova, citée par TASS. Le service fédéral accuse Auchan de non-respect des normes sanitaires en matière de dates de péremption, d’étiquetage et de qualité de la viande proposée.

Depuis août dernier, une enquête approfondie était en cours, suite à un contrôle-surprise effectué par les autorités sanitaires en juillet dans différents magasins de la chaîne. De la salmonelle et de la listeria, ainsi que des bactéries coliformes et des micro-organismes en quantité supérieure à la normale ont été découverts dans plus de 90 % (dix échantillons sur onze) des viandes commercialisées sous la marque Auchan à Moscou et dans sa région.

L’enquête a également montré la présence d’ADN de porc, de poulet, et de mouton dans la viande hachée de bœuf, ainsi que d’ADN de bovin, de poulet, de cheval et de mouton dans le haché de porc. Les résultats révèlent en outre une manipulation des étiquettes et l’utilisation de saucisses périmées dans la préparation des pizzas de la marque Auchan. 

Auchan a admis une partie des accusations, concernant notamment la durée de conservation et de stockage des produits, et s’est engagé à renforcer ses contrôles. L’enseigne conteste en revanche les autres chefs d’accusation.

Le groupe français n’est cependant pas menacé de fermeture. « Si nous avions voulu fermer ces magasins, ç’aurait été le cas depuis longtemps », a indiqué Anna Popova. Le service de contrôle sanitaire a toutefois annoncé son intention de réclamer en justice l’interdiction, pour la marque française, de produire de la viande, indique Interfax.

Une décision qui s’avérerait fâcheuse pour Auchan Russie, qui vient de lancer, le 2 septembre, la construction d’une usine de transformation de viande à Streltsy, dans la région de Tambov, en Russie centrale. Évaluée à 2,5 milliards de roubles (environ 33 millions d’euros), l’usine doit être achevée pour novembre 2016.

La chaîne française n’est pas le seul acteur du marché visé par ces contrôles. Depuis début 2015, Rospotrebnadzor a fermé 120 points de vente et infligé un total de 293 millions de roubles d’amendes à plusieurs grands groupes de distribution, dont le leader en Russie, X5.

Implanté en Russie depuis 2002, Auchan possède 88 magasins sur tout le territoire et occupe la troisième place du pays en termes de chiffre d’affaires, avec 313,6 milliards de roubles en 2014 (environ 4 milliards d’euros).