Gaz russe : l’Europe va-t-elle geler cet hiver ?

Le 16 juin, Gazprom a cessé ses livraisons de gaz en Ukraine : désormais, pour obtenir du gaz russe, Kiev devra au préalable s’acquitter de ses dettes accumulées et payer d’avance les volumes qu’elle souhaite recevoir. À l’heure actuelle, Gazprom n’envoie plus dans les gazoducs ukrainiens que le gaz destiné aux consommateurs européens, soit les 185 millions de mètres cubes par jour prévus pour l’Europe. Le ministre ukrainien de l’énergie Iouri Prodan a affirmé que Kiev se portait garante de la fiabilité et de la régularité de ce transit.La décision de la Russie de cesser les livraisons de gaz à l’Ukraine a été précédée de longues négociations entre Moscou, Kiev et la Commission européenne. Toutefois, les parties ne sont pas parvenues à s’entendre. Moscou exigeait que Kiev paie sa dette d’1,4 milliard de dollars pour les livraisons assurées en novembre et décembre 2013, et aussi qu’elle fournisse 500 millions de dollars de prépaiement pour les livraisons à venir. Kiev a refusé de le faire, et Moscou n’a pas accepté le compromis proposé par la Commission européenne, qui supposait un remboursement de la dette ukrainienne par étapes.Le PDG de Gazprom Alexeï Miller a qualifié la position de Kiev de tentative de chantage, et supposé que l’Ukraine avait en réalité cherché dès le départ à faire échouer les négociations et à « amener les relations dans le secteur gazier jusqu’à l’opposition radicale ».

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Souvenirs rock
du « pays des merveilles »

La chanteuse et productrice américaine Joanna Stingray, figure clef de la scène rock soviétique underground de la fin des années 1980, a fréquenté les artistes les plus emblématiques de la période, de Viktor Tsoï (chanteur du groupe Kino) à Boris Grebenchtchikov (musicien et compositeur de Kino, Aquarium).

 

17 mai 2019

Postface au 70e anniversaire de l’OTAN

Pour Sergueï Karaganov, président honoraire du Conseil de politique extérieure et de défense, influent think-tank russe de relations internationales, il est temps que l'OTAN trouve une raison d'exister autre que la menace, selon lui fabriquée, que ferait peser la Russie sur la sécurité du continent européen.

 

14 mai 2019

Mezen : un village
au chevet de son hôpital

À Mezen, petite ville du Grand Nord russe, les retraités se sont organisés pour financer la rénovation de l’hôpital municipal. Un reportage du magazine Ogoniok.

 

12 avril 2019