Les métiers de l’avenir en Russie

Le marché de l’emploi évolue actuellement à un rythme effréné : les nouvelles exigences des employeurs nécessitent de constamment élargir ses compétences tandis que les métiers dits « traditionnels » s’éteignent peu à peu. Quelles professions auront le vent en poupe d’ici trois à cinq ans et lesquelles auront disparu à jamais ? Comment s’adapter aux exigences sans cesse changeantes des recruteurs ? Le Courrier de Russie vous propose un aperçu du futur marché de l’emploi en Russie et à l’étranger.

Les progrès technologiques, l’automatisation de la production et l’informatisation de la société provoquent immanquablement une modification de la liste des métiers demandés. Svetlana Gontchar, coach d’affaires, confirme cette tendance : « D’une part, les tâches manuelles monotones sont confiées à des robots, ce qui augmente la vitesse et la qualité de la production. D’autre part, Internet permet d’échanger des informations des dizaines, voire des centaines de fois plus rapidement que par le passé. » Autrement dit, le monde s’accélère, les technologies conquièrent de plus en plus vite les marchés, et cette cadence n’est pas près de ralentir.

En outre, ce rythme croissant et les nouvelles exigences en matière de compétences favorisent un changement d’activité de plus en plus fréquent. Déjà en 2009, un sondage mené par l’université américaine de l’Indiana a montré qu’à 38 ans, un travailleur a déjà exercé en moyenne entre 10 et 14 métiers différents. Selon ce même sondage, un sur quatre reste moins d’un an au même endroit, et plus de la moitié travaillent moins de 5 ans pour le même employeur. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Natalia Khromochkina