Le Courrier de Russie

Bien joué, Madame le maire !

Voilà déjà trente ans que Lioudmila Popova exerce les fonctions de maire du village de Nikonovo, dans la région de Novossibirsk. Les habitants du village ne veulent personne d’autre à cette place et reconduisent Lioudmila à toutes les élections, à 70 % des suffrages.

Lioudmila Popova le reconnaît elle-même : elle n’a pas un caractère facile. Chaque fois qu’elle va voir les représentants des autorités régionales ou fédérales, elle se promet de rester calme… mais sa nature l’emporte toujours. Récemment, elle a participé à une réunion à l’administration régionale sur les célébrations du 9 mai. Un des responsables a lancé : « Et vous, les maires, organisez au moins quelque chose pour la fête, vous aussi ! ». Les maires n’ont rien répondu. Aucun, à l’exception de Lioudmila. Elle s’est levée immédiatement et a répliqué : « Nous le savons bien sans vous qu’il faut faire quelque chose, et nous allons le faire. D’ailleurs, vous n’avez pas le droit de nous donner d’ordres : nous sommes des élus ! » Les responsables régionaux ont compris le message : depuis, quand ils ont quelque chose à demander aux maires, ils disent : « Chers amis, nous voudrions vous faire une recommandation… » « Maintenant, ça va mieux, confirme Lioudmila. Une recommandation, je suis prête à l’entendre. »

C’est peut-être vrai que j’ai toujours raison ?

Lioudmila a son bureau dans l’imposant bâtiment du conseil local de Nikonovo : l’immeuble abrite aussi des boutiques, un club, un cabinet médical, un commissariat, une bibliothèque et un bureau de poste. Lioudmila Popova veille sur tout, s’intéresse à tout… contrôle tout. Le gros trousseau de clés qu’elle emporte toujours avec elle symbolise à merveille ce pouvoir illimité que personne n’ose lui contester.

« Vous n’en avez pas marre, parfois, de rester toujours au même endroit, de faire la même chose toute votre vie ? », lui demandé-je. « Pas du tout, répond Lioudmila. Vous savez, j’ai un petit péché : j’aime être visible – et c’est ici qu’on me voit le mieux. Je ne vois qu’un seul problème : en occupant trop longtemps un poste de direction, on commence à penser qu’on a toujours raison… Mais en même temps, c’est peut-être vrai, que j’ai toujours raison ? », lance-t-elle, rieuse.

Malgré son caractère bien trempé, Lioudmila a une excellente réputation « dans les hauteurs » : les dirigeants régionaux la respectent et l’apprécient. […]