Vera Boyarkova, directrice des ressources humaines, Leroy Merlin

Vera Boyarkova : « Il faut être en Russie pour réussir »

Après avoir conquis les grandes villes russes, Leroy Merlin s’attaque aux régions. Le groupe s’est donné cinq ans pour trouver des terrains et construire au moins dix magasins en zone centrale. Vera Boyarkova, directrice des ressources humaines de retail DIY du groupe français d’articles de bricolage, revient pour Le Courrier de Russie sur les enjeux du recrutement dans le pays.Le Courrier de Russie : Quelles sont les spécificités du recrutement dans le secteur de la grande distribution en Russie ?Vera Boyarkova : Le secteur de la grande distribution, relativement jeune sur le marché russe, souffre encore d’un manque de spécialistes de haut niveau, même s’ils sont de plus en plus nombreux. Pour pallier cette situation, nous embauchons des professionnels ayant fait leurs preuves dans d’autres secteurs. Nous faisons encore appel aux services de spécialistes étrangers, même si notre priorité est l’emploi national. Il faut admettre que le secteur de la grande distribution a encore mauvaise presse auprès de beaucoup de Russes : les gens pensent que, pour y faire carrière, il faut avant tout travailler physiquement. Mais ce n’est pas toujours le cas. Une autre difficulté à laquelle nous sommes confrontés est liée au fait que le marché du travail en Russie ne connaît pas de chômage : le candidat y dicte ses conditions à l’employeur.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Vera GAUFMAN

Dernières nouvelles de la Russie

Natura Siberica : des cosmétiques sibériens à la conquête de l’Europe

« J’estime qu’avant de se lancer sur le marché d’un pays, il faut en étudier la culture et proposer un produit tenant compte des spécificités nationales. »

 

2 juillet 2015

Alex Yocu : « Je n’ai même pas fini de lire le mode d’emploi de mon appareil photo »

Rencontre avec le photographe russe Alex Yocu

 

4 mars 2015

Gonzague de Pirey : « Nous sommes en Russie pour longtemps »

Saint Gobain : "Nous sommes convaincus du potentiel de ce marché, et nous continuerons donc de nous y développer"

 

3 mars 2015