S'abonner, c'est soutenir une rédaction indépendante basée à MoscouDécouvrir nos offres

Nicolas Pisano : « Pourquoi pas la Russie, et Rybinsk ? »

Nicolas Pisano : « Pourquoi pas la Russie, et Rybinsk ? »

Nicolas Pisano a été propulsé à Rybinsk, une ville de 200 000 habitants à 70 kilomètres au nord de Iaroslav, sans avoir jamais vu la Russie. Directeur exécutif de l’usine VolgAero, en partie détenue par Safran, Nicolas n’avait aucun a priori sur le pays – simplement parce qu’il ne s’y était jusqu’alors pas vraiment intéressé. Témoignage d’une immersion éclair.Le Courrier de Russie : Qui étiez-vous avant la Russie ?Nicolas Pisano : J’ai une formation d’ingénieur, et j’ai décroché mon premier emploi chez Safran. J’ai travaillé en France et fait quelques missions en Afrique du Sud, que je connaissais déjà pour y avoir travaillé un an en 1998. Ce n’était pas le cas de la Russie.LCDR : Alors, pourquoi ?N. P. : Je n’avais pas d’image mentale de la Russie. J’aurais pu partir aux États-Unis, mais je trouvais l’option russe plus rigolote, stimulante.LCDR : Comment ça ?N. P.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Nina Fasciaux