La fondatrice et directrice de l'établissement, Tina Trussova

De personne tu ne te nourriras

« Petit déjeuner : sarrasin vert dans l’eau bouillante. Déjeuner : soupe de chou-fleur, riz complet. Goûter : fruits secs ». C’est à peu de choses près ce menu qui est affiché chaque jour sur le tableau de la crèche végétarienne « Tina-sad ».La fondatrice et directrice de cet établissement, Tina Trussova, travaillait il y a encore quelques années dans une maison d’édition de la capitale, élevait trois enfants et préparait des borchtchs à sa famille. Aujourd’hui, Tina est végétarienne stricte. « Ça fait six ans que je ne consomme ni viande ni poisson. Et depuis cet été, je tends de plus en plus vers le crudisme, une alimentation que l’on n’a pas besoin d’exposer à un traitement thermique. Mon mari et mes enfants cuisinent pour eux séparément, ils ne partagent pas mes vues concernant la nourriture ». Les élèves de Tina, en revanche, des petits de deux à quatre ans, sont eux aussi, de fait, passés au crudisme.Les jardins d'enfants privés sont chose ordinaire pour la Russie contemporaine. Le plus souvent la femme, dans un trois pièces de location, rassemble un groupe de 5 à 10 enfants. Les parents y amènent leurs petits soit parce qu’ils vivent à proximité et qu’il n’y a pas de place dans les établissements préscolaires publics,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019