Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Crise économique : les banques tentent l’avance sur salaire

Crise économique
Les banques tentent l’avance sur salaire

RIA Novosti

En cette période de crise, certaines banques russes s’apprêtent à proposer un nouveau service : l’avance sur salaire. Un moyen pour elles de se placer sur le marché du microcrédit, en forte croissance depuis le début de la pandémie. 

« Salaires en berne, hausse des prix, dévaluation du rouble, conjoncture économique défavorable, deuxième vague du coronavirus ‒ le coût de la vie augmente et j’arrive à peine à joindre les deux bouts », confie Andreï, 35 ans, chef des ventes dans un grand magasin moscovite. Il n’est d’ailleurs pas le seul dans cette situation : selon le bureau d’analyse Romir, entre le 5 et le 11 octobre 2020, les dépenses moyennes des Russes ont augmenté de 7,6 % par rapport à la même période de l’année dernière.

« Du pain bénit »

Andreï touche son salaire sur un compte domicilié chez Alfa Bank, une des principales banques privées russes. Il y a quelques semaines, son conseiller bancaire lui a appris l’existence d’un nouveau produit en phase de test, dont le lancement ne saurait tarder : l’avance sur salaire. « Ce sera du pain bénit pour moi, commente Andreï, qui ne s’attend pas à pouvoir en profiter rapidement : Nos banques sont très conservatrices. Avant d’avancer de l’argent, elles pèseront mille fois le pour et le contre... » 

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter