S'abonner, c'est lire ce que personne n'ose dire sur la RussieDécouvrir nos offres

Nord Stream 2 : Gazprom navigue à vue en Baltique

Nord Stream 2
Gazprom navigue à vue en Baltique

En dépit des sanctions américaines et de la nouvelle directive anti-monopole européenne, la Russie a bien l’intention de terminer la construction du gazoduc sous-marin Nord Stream 2, qui doit relier les côtes russes et allemandes via la Baltique. Un navire-grue de Gazprom est d’ailleurs prêt à entrer en action. 

« L’Allemagne et les pays européens parties prenantes du projet y ont trop d’intérêt pour que le chantier soit abandonné », a déclaré Sergueï Lavrov, lors d’une réunion du Conseil des États de la Baltique, le 19 mai. Il a toutefois ajouté que les obstacles qui ont ralenti la construction du gazoduc pourraient entraîner une augmentation du prix du gaz russe en Europe. 

Monopole et libre concurrence 

Cette déclaration n’a pas empêché la Cour de justice de l’Union européenne de rejeter, le lendemain, la requête de Gazprom visant à annuler la directive sur le gaz du troisième paquet énergie de l’UE, sous prétexte qu’elle ciblerait spécifiquement ses gazoducs Nord Stream 1 et 2. Les juges ont considéré, au contraire, que le texte concernait à égalité tous les acteurs du secteur énergétique, et que la plainte pour discrimination n’était donc pas recevable. Ils ont pris soin de rappeler que l’application concrète de la directive était du ressort des États membres.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Mikhaïl Kroutikhine, spécialiste hydrocarbures

Pétrole : un accord problématique pour Moscou

L’accord de réduction de la production, passé le 12 avril entre les principaux pays exportateurs de pétrole, va bouleverser le marché des hydrocarbures et contraindre la Russie à adapter sa politique énergétique.

 

14 avril 2020