S'abonner, c'est rejoindre une communauté d'experts et de passionnésDécouvrir nos offres

« Les gens sont fatigués du télétravail »

« Les gens sont fatigués du télétravail »

Les mesures de confinement ont bouleversé la situation économique de la Russie et entraîné la réorganisation temporaire de l’activité des entreprises. Chômage, télétravail, numérisation de l’économie… : Le Courrier de Russie s’est entretenu avec Vladimir Guimpelson, directeur du Centre d’études sur le travail de l’École des hautes études en sciences économiques (EHESE).

Le ministère du Travail prévoit une hausse du nombre de chômeurs qui pourraient atteindre 5 à 6 millions à la fin de l’épidémie (contre 3,7 millions en mars, sur une population active d’environ 77 millions). Quels seront les groupes de population les plus touchés ?

Vladimir Guimpelson : Pour commencer, je dois dire qu’un million et demi de chômeurs en plus, soit un chômage autour de 6 %, n’aurait rien de catastrophique par rapport aux nombreux chocs que la Russie a connus dans son histoire.

En ce qui concerne les populations à risque, il s’agit essentiellement des auto-entrepreneurs et des employés des PME du secteur tertiaire. La crise actuelle a ceci de spécifique qu’elle ne va pas frapper les employés peu qualifiés vivant dans les petites villes, mais les jeunes actifs, diplômés, disposant d’un emploi relativement bien rémunéré.

"Pour un nombre non négligeable d’employés, le télétravail est un cauchemar dont ils veulent sortir au plus vite."

Je soulignerai au passage le caractère très particulier de la situation que nous vivons depuis un mois et demi. En règle générale, lorsqu’une personne se retrouve au chômage,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Propos recueillis par Sergueï Chestak