S'abonner, c'est dessiner avec la Russie les horizons du Monde de demainDécouvrir nos offres

L’État-providence assumé

L’État-providence assumé

Le 15 janvier dernier, Vladimir Poutine prenait le pays de court en annonçant une réforme constitutionnelle de fond. L’autre grand message de son discours de politique générale, adressé au Parlement et aux principaux personnages de l’État, était de nature socio-économique : le gouvernement a l’intention de puiser dans les réserves budgétaires pour stimuler la croissance et améliorer le niveau de vie de la population.

De nombreux économistes suggéraient depuis longtemps à l’exécutif d’augmenter les dépenses sociales afin de relancer la demande intérieure. Vladimir Poutine y semble résolu : les excédents budgétaires accumulés depuis plusieurs années – y compris la manne que constitue le Fonds national de richesse, alimenté par les revenus du pétrole – serviront désormais non seulement à financer les grands projets d’infrastructure fédéraux, mais aussi à venir en aide aux catégories les plus modestes, à soutenir les petites et moyennes entreprises, ou encore à encourager la natalité.

Parmi les mesures annoncées le 15 janvier, les plus retentissantes concernent les familles. Le relèvement de 466 600 à 616 600 roubles (de 6 755 à 8 939 euros) du « capital maternel » – prime forfaitaire dont les parents bénéficient depuis quelques années à la naissance du deuxième enfant, et dont l’emploi est strictement contrôlé – et son extension à la première naissance ont été abondamment commentés. Le président russe s’est en outre engagé à résoudre, avant la fin de l’année 2021, le problème du manque de crèches et de jardins d’enfants, ainsi qu’à augmenter le salaire des professeurs principaux des classes de primaire (les écoliers russes étudient les différentes matières avec plusieurs enseignants dès l’âge de sept ans).

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Evgueni Verline