Sourgoutneftegaz : Le mystérieux pétrolier de Sibérie

À la fin d’octobre dernier, une des principales – et des plus mystérieuses – compagnies d’hydrocarbures russes, Sourgoutneftegaz, a affolé les marchés : en deux jours et sans raison apparente, son action a bondi de presque 30 %, atteignant son maximum des treize dernières années. Le directeur de la Fondation pour la sécurité énergétique, Konstantin Simonov, livre quelques clefs pour comprendre le phénomène.

Sourgoutneftegaz exploite seulement quelques gisements de Sibérie – aux alentours de la ville de Sourgout, à laquelle elle doit son nom –, extrait 11 % du volume de pétrole produit en Russie et n’est pas active sur le marché des fusions et acquisitions, au contraire de certaines de ses concurrentes. Comment expliquer sa brusque progression boursière ?

Konstantin Simonov : Le bond observé récemment est on ne peut plus artificiel. Il a notamment été alimenté par des rumeurs douteuses attribuant à sa direction la volonté d’entrer massivement au capital de Lukoil, le géant pétrolier russe. La compagnie viserait en particulier le rachat des 27 % d’actions détenues par le fondateur de Lukoil, Vaguit Alekperov. Pour moi, quelqu’un a monté cette affaire en épingle pour s’enrichir à peu de frais.

« Quelqu’un » ? Un dirigeant de l’entreprise ?

K. S. : Non, je pense qu’il faut chercher ailleurs. Je pense aussi que quelqu’un a manœuvré pour acheter des actions avant la hausse, qu’il a ensuite revendues en réalisant une confortable plus-value. Je ne serais pas étonné que la Russie ait bientôt un nouveau milliardaire.

M. Alekperov a publiquement démenti être vendeur, ce qui a fait cesser la flambée des actions Sourgoutneftegaz.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Victor, le chat qui fait trembler Aeroflot

Passager clandestin d’un vol Aeroflot, Victor est devenu la coqueluche d’internet depuis que son maître a été sanctionné par la compagnie russe.

 

19 novembre 2019

Du journalisme à la politique

En septembre dernier, l'annonce de la nomination de l’ancien présentateur de télévision Valeri Fadeïev à la tête du Conseil présidentiel des droits de l'homme a suscité de nombreux commentaires en Russie. Il n’est pourtant pas le seul journaliste à entreprendre une carrière politique.

 

19 novembre 2019

Fiodor Ovtchinnikov, geek et pizzaïolo

Ancien employé de McDonald’s, Fiodor Ovtchinnikov est devenu le fondateur de la plus grande chaîne de pizzerias en Russie : Dodo Pizza. Un succès bâti grâce à un marketing agressif et à l'usage des nouvelles technologies à tous les niveaux.

 

11 novembre 2019