Magnit : la grande distribution en quête de renouveau

Des produits de grande consommation vendus à petits prix dans des magasins rudimentaires : la formule qui a fait le succès des supermarchés Magnit s’essouffle depuis quelques années. Après avoir changé de propriétaire, l’enseigne veut désormais se renouveler.

En février 2018, une nouvelle secoue le secteur de la grande distribution. Lors du forum de l’investissement à Sotchi, le milliardaire russe Sergueï Galitski annonce, la voix tremblante, qu’il s’apprête à vendre le projet de sa vie, la chaîne de supermarchés Magnit.

Il explique vouloir prendre du recul et se trouver en conflit avec ses associés et investisseurs quant à l’avenir de la marque. « Il est toujours difficile de reconnaître que les choses changent et qu’à 50 ans on n’est plus le même qu’à 35. Dans l’Antiquité, les Romains estimaient que chaque gladiateur devait mourir dignement et au moment opportun… », déclare-t-il, lyrique, quelques semaines plus tard, à la centaine de collaborateurs et d’employés venus faire leurs adieux au siège de l’entreprise, à Krasnodar, dans le sud de la Russie. 

Pour certains, cependant, ce départ est un soulagement : le fondateur de la marque était particulièrement réticent à toute modernisation de l'enseigne sur le déclin depuis deux ans.

Le Walmart russe

En 1994, Sergueï Galitski, alors étudiant en économie, crée une entreprise de vente en gros de produits d’entretien,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Timati : le rappeur du Kremlin

Entre l'organisation de fêtes luxueuses pour la jeunesse dorée moscovite et un soutien récurrent à Vladimir Poutine, le rappeur Timati a rapidement abandonné l’image de rebelle de ses débuts pour fonder un puissant empire commercial et afficher ses affinités avec le pouvoir en place.

11 décembre 2019

Smartphones : les applications russes s’imposent

Le parlement russe a adopté un projet de loi interdisant la vente de certains appareils électroniques (smartphones, ordinateurs, télévisions dotées de la fonction Smart TV) sans logiciels russes préinstallés.

 

25 novembre 2019

Un film doux-amer sur les années 1950 en URSS

Sorti en Russie le 31 octobre dernier, Le Français, du réalisateur Andreï Smirnov, raconte l’histoire de Pierre Durand, étudiant communiste parisien parti étudier un an à Moscou en 1957.

 

22 novembre 2019