La dette, un outil d’influence pour Moscou
Économie

La dette, un outil d’influence pour Moscou

La dette, un outil d’influence pour Moscou

La Biélorussie, l’Ukraine, le Venezuela et Cuba sont les quatre plus grands débiteurs de la Russie. Selon le ministère russe des Finances, le montant total des prêts accordés par Moscou à des pays étrangers est de 39,4 milliards de dollars.

Ce montant inclut, notamment, plus de cinq milliards de dollars de dettes restructurées contractées par différents États auprès de l’ex-URSS. La Communauté des États indépendants (CEI), composée de 9 des 15 anciennes républiques soviétiques, doit quant à elle près de 15,8 milliards de dollars à Moscou.

Voisins et alliés redevables

La Biélorussie est le principal débiteur de la Russie. Au 1er juin de l’année en cours, sa dette s’élevait à 7,55 milliards de dollars, soit le double du montant de 2012. Cet été, Moscou a, pour la première fois, refusé un refinancement de cette dette. Par ailleurs, le ministre russe des Finances, Anton Silouanov, a déclaré que la Russie attendait des dirigeants biélorusses qu’ils favorisent l’intégration économique des deux États voisins, sans donner plus de détails. Face à l’intransigeance financière et aux visées politiques de son « grand frère », Minsk s’est tournée vers Pékin pour obtenir les crédits recherchés.

L’Ukraine occupe la deuxième place du podium. Sa dette se chiffre à près de 3,7 milliards de dollars. Il s'agit pour l'essentiel (3 milliards) d'euro-obligations, émises par Kiev et souscrites par Moscou en décembre 2013, au plus fort de l’Euromaïdan, le Kremlin tentant alors de convaincre l’ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch de renoncer à la signature de l’accord d’association avec l’Union européenne.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné se connecter

Par Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Timati : le rappeur du Kremlin

Entre l'organisation de fêtes luxueuses pour la jeunesse dorée moscovite et un soutien récurrent à Vladimir Poutine, le rappeur Timati a rapidement abandonné l’image de rebelle de ses débuts pour fonder un puissant empire commercial et afficher ses affinités avec le pouvoir en place.

11 décembre 2019

Magnit : la grande distribution en quête de renouveau

Des produits de grande consommation vendus à petits prix dans des magasins rudimentaires : la formule qui a fait le succès des supermarchés Magnit s’essouffle depuis quelques années. Après avoir changé de propriétaire, l’enseigne veut désormais se renouveler.

 

28 novembre 2019

Smartphones : les applications russes s’imposent

Le parlement russe a adopté un projet de loi interdisant la vente de certains appareils électroniques (smartphones, ordinateurs, télévisions dotées de la fonction Smart TV) sans logiciels russes préinstallés.

 

25 novembre 2019