La dette, un outil d’influence pour Moscou

La Biélorussie, l’Ukraine, le Venezuela et Cuba sont les quatre plus grands débiteurs de la Russie. Selon le ministère russe des Finances, le montant total des prêts accordés par Moscou à des pays étrangers est de 39,4 milliards de dollars.

Ce montant inclut, notamment, plus de cinq milliards de dollars de dettes restructurées contractées par différents États auprès de l’ex-URSS. La Communauté des États indépendants (CEI), composée de 9 des 15 anciennes républiques soviétiques, doit quant à elle près de 15,8 milliards de dollars à Moscou.

Voisins et alliés redevables

La Biélorussie est le principal débiteur de la Russie. Au 1er juin de l’année en cours, sa dette s’élevait à 7,55 milliards de dollars, soit le double du montant de 2012. Cet été, Moscou a, pour la première fois, refusé un refinancement de cette dette. Par ailleurs, le ministre russe des Finances, Anton Silouanov, a déclaré que la Russie attendait des dirigeants biélorusses qu’ils favorisent l’intégration économique des deux États voisins, sans donner plus de détails. Face à l’intransigeance financière et aux visées politiques de son « grand frère », Minsk s’est tournée vers Pékin pour obtenir les crédits recherchés.

L’Ukraine occupe la deuxième place du podium. Sa dette se chiffre à près de 3,7 milliards de dollars. Il s'agit pour l'essentiel (3 milliards) d'euro-obligations, émises par Kiev et souscrites par Moscou en décembre 2013, au plus fort de l’Euromaïdan, le Kremlin tentant alors de convaincre l’ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch de renoncer à la signature de l’accord d’association avec l’Union européenne.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Par Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Idoles des jeunes : un lutteur n° 1

La revue Forbes Russia, connue pour ses classements des hommes d’affaires et des milliardaires du pays, s’est intéressée aux personnalités les plus influentes de la jeune génération. Sa liste des « Quarante stars de moins de 40 ans » (ou Sorok do sorok) fait la part belle aux sportifs, aux bloggeurs et aux rappeurs.

 

30 août 2019

Violences domestiques :
« Un problème de mentalité »

Les trois sœurs Khatchatourian sont actuellement en détention provisoire et encourent jusqu’à vingt ans de prison pour le meurtre, survenu en juillet 2018, de leur père qui les séquestrait et les violait. Aliona Popova, cofondatrice du réseau d’entraide féminine Projet W, revient sur le problème des violences domestiques en Russie.

 

28 août 2019

Affaire Baring Vostok :
« Le problème, c’est le manque d’indépendance de la justice »

Le 9 juillet dernier, le tribunal Basmanny de Moscou a prolongé de trois mois la détention provisoire du Français Philippe Delpal, arrêté en février pour escroquerie dans l’affaire Baring Vostok. La décision inquiète le défenseur des droits des entrepreneurs Alexandre Khouroudji.

 

7 août 2019