Affaire Baring Vostok :
« Le problème, c’est le manque d’indépendance de la justice »

Le 9 juillet dernier, le tribunal Basmanny de Moscou a prolongé de trois mois la détention provisoire du Français Philippe Delpal, arrêté en février pour escroquerie dans l’affaire Baring Vostok. Une décision qui inquiète le directeur de l’Association de défense du monde des affaires, Alexandre Khouroudji.

Le Courrier de Russie : Comment expliquer le refus répété du tribunal d’assigner M. Delpal à résidence, alors que l’Américain Michael Calvey, directeur du fonds d’investissement Baring Vostok et inculpé dans la même affaire, bénéficie de cet assouplissement de peine depuis avril ?

Alexandre Khouroudji : Je ne vois aucune explication logique à cette décision. Vladimir Poutine avait pourtant assuré, au Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF) de juin dernier, que certains accusés ne pouvaient être assignés à résidence car ils n’étaient pas propriétaires de leur logement. Depuis lors, l’épouse de M. Delpal a acheté un appartement dans le centre de Moscou…

J’ai assisté à l’audience de juillet, et je dois dire que certaines choses m’ont pour le moins troublé. Par exemple, M. Delpal s’est rapidement plaint que ses propos n’étaient pas correctement traduits – ce que de nombreuses personnes présentes ont confirmé – mais le tribunal a refusé de faire appel à un autre interprète. De plus, je remarque que la défense n’a pas été entendue, que ses arguments prouvant que l’affaire a été montée de toutes pièces n’ont eu aucun effet : d’une audience à l’autre, la décision finale se répète au mot près. Malgré tout, je tiens à saluer la dignité avec laquelle Philippe Delpal supporte ces moments difficiles. Il n’a pas fléchi, il reste droit dans ses bottes ; c’est à souligner.`

« Je déplore la politisation de l’affaire, qui empêche les autorités et la justice de reconnaître leur erreur. »

LCDR : À votre avis, comment cette affaire peut-elle se terminer ?

A. K. : J’ai la conviction que personne n'en sortira gagnant,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Ménages russes :
Un endettement bienvenu

L’endettement des Russes va croissant depuis deux ans. En 2018, quelque 15 millions de personnes, soit un emprunteur sur trois, avaient au moins trois crédits en cours de remboursement, soit 12 % de plus que l’année précédente. Le ministre de l’Économie, Maxime Orechkine, tire la sonnette d’alarme.

 

1 août 2019

Protectionnisme :
Les amateurs de vin passent à la caisse

Le 17 juillet, la Douma d’État (la chambre basse du parlement russe) a adopté en première lecture une proposition de loi augmentant la taxation du vin à partir de janvier 2020. La taxe passera de 18 à 31 roubles (de 0,25 à 0,44 euro) par litre de vin tranquille, et de 36 à 40 roubles (de 0,51 à 0,57 euro) par litre de vin pétillant.

 

30 juillet 2019

Lukoil, l’investissement qui carbure

Le n° 2 russe du pétrole, le groupe privé Lukoil, entre pour la première fois dans le top 10 des entreprises les plus rentables pour leurs investisseurs, établi par le Boston Consulting Group. Outre le géant pétrolier russe, ce classement compte uniquement des entreprises chinoises et américaines.

 

23 juillet 2019