Les frères Boukhman, rois du jeu sur mobile

La Russie compte deux nouveaux milliardaires : les frères Igor et Dmitri Boukhman, respectivement trente-sept et trente-quatre ans. Les fondateurs de l’entreprise Playrix, un éditeur de jeux pour smartphones et tablettes, seraient chacun à la tête d’une fortune de 1,4 milliard de dollars, selon l’agence Bloomberg.

La société d’analyse NewZoo, spécialisée dans le secteur des jeux vidéo, évalue le chiffre d’affaires annuel de Playrix à 1,2 milliard de dollars. L’éditeur des jeux Gardenscapes, Fishdom et Township compterait quelque trente millions de joueurs à travers le monde.

Mieux qu’Angry Birds

En 2001, les frères Boukhman vivent à Vologda, une ville de 300 000 habitants située à 500 kilomètres au nord de Moscou. Igor étudie les mathématiques et l’informatique à l’université, Dmitri va au lycée. Dans la chambre qu’ils partagent chez leurs parents, ils imaginent leur premier jeu.

« Nous ne songions pas à faire fortune, nous voulions simplement écrire un programme et le partager sur internet », explique Igor Boukhman dans une interview au portail Meduza.

Le premier mois,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Sanctions, contre-sanctions :
jambon et fromage dans les bagages

Les autorités russes sont en train de durcir les mesures portant sur l’importation, par les particuliers, de produits laitiers et de viande. Ne seront plus acceptés les produits provenant de pays « à la situation vétérinaire et sanitaire critique ».

 

24 mai 2019

Nouvelle Russie,
nouvelle démographie

Selon une étude commandée par l’agence RIA Novosti, en 2018, la population russe est en baisse pour la première fois depuis dix ans, les flux migratoires ne parvenant pas à compenser la diminution de la natalité. Le pays compte aujourd’hui un peu plus de 146 millions d’habitants, soit environ 100 000 de moins qu’en 2017.

 

23 mai 2019

Oleg Viouguine : « Un rouble insensible à Trump et au cours du pétrole »

Depuis le début du printemps, le cours du rouble fait l’objet de nombreux commentaires et de prévisions contradictoires. L’ancien vice-président de la Banque centrale de Russie, Oleg Viouguine, se montre, quant à lui, plutôt optimiste.

 

22 mai 2019