Pourquoi les investisseurs étrangers fuient-ils massivement la Russie ?

Au troisième trimestre 2018, la Banque centrale russe a enregistré une fuite des capitaux étrangers record depuis quatre ans. Pourquoi les investisseurs étrangers se détournent-ils de la Russie, et peut-on espérer qu’ils reviennent un jour ?Entre juillet et septembre 2018, la fuite des capitaux étrangers hors de l’économie russe (secteur bancaire excepté) s’est élevée à 6 milliards de dollars (un peu plus de 5 milliards d’euros), selon la Banque centrale de Russie. Il s’agit du premier recul important des investissements étrangers depuis trois ans (plus précisément, depuis le deuxième trimestre 2015).Le dernier triste record en la matière remonte au troisième trimestre 2005, il y a treize ans : la fuite des capitaux s’élève alors à 4,8 milliards de dollars (un peu plus de 4 milliards d’euros). Par la suite, la tendance s’inverse, et les investissements étrangers en Russie ne cessent d’augmenter. Un maximum est atteint en 2008, avec un afflux de 74,8 milliards de dollars (un peu moins de 65 milliards d’euros). Le montant se maintient ensuite entre 50 et 70 milliards de dollars (entre 43 et 60 milliards d’euros environ) par an. Mais l’année 2014, avec la crise ukrainienne et l’adoption des premières sanctions occidentales contre la Russie, marque un coup d’arrêt : en 2015, les étrangers n’investissent dans l’économie russe que 6,9 milliards de dollars (5,9 milliards d’euros).Pourtant, même ce recul, brutal, n’est pas irréversible. Dès 2016, sur fond de hausse des prix du pétrole et d’adaptation de l’économie russe aux sanctions, le pays redevient attractif pour les entreprises étrangères...

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Partage des données privées : Le FSB donne rendez-vous à Tinder

Ce début du mois de juin est chaud pour l’internet russe. Le 3, l’application de rencontres Tinder a été sommée de mettre à disposition des services de sécurité (FSB) les données personnelles de ses utilisateurs.

 

10 juin 2019

L’oligarchie en héritage

La revue Forbes Russia vient de publier son classement annuel des héritiers les plus riches de Russie. Patrimoine moyen de chacun des quarante-huit enfants issus des vingt familles les plus fortunées du pays : 2,3 milliards de dollars. Le classement 2019 est dominé par Ioussouf Alekperov, fils du président du géant pétrolier Lukoil.

 

10 juin 2019

L’or, un refuge russe

La Russie accroît activement ses réserves d’or. Au premier trimestre 2019, elle était le premier acheteur mondial du métal précieux, selon le World Gold Council. L’expert financier indépendant Anton Chabanov explique les raisons de cette tendance.

 

4 juin 2019