fbpx

Coupe du monde 2018 : le Comité d’organisation présente son bilan

Trois mois après la clôture de la Coupe du monde de football en Russie, le comité d’organisation dresse le bilan de son impact sur l’économie nationale. Selon ses calculs, l'événement aurait rapporté environ 13 milliards d'euros à l'État. Mais peut-on réellement parler de « succès » sur le plan économique ?Le comité d’organisation de la Coupe du monde de football 2018 vient de présenter son rapport sur les retombées économiques de l’événement sportif, qui s’est déroulé dans onze villes de Russie, du 14 juin au 15 juillet derniers. Pour l’occasion, le pays a construit et rénové de nombreux stades et autres infrastructures non sportives – aéroports, routes, hôtels, etc. –, créé des emplois et attiré des investissements. Selon le comité d’organisation, la compétition aurait rapporté à l’économie russe un total de 952 milliards de roubles (12,6 milliards d’euros environ) entre 2013 et 2018, soit une augmentation annuelle d’1 % du PIB. Plus de la moitié de cette somme aurait été engendrée en 2017 et 2018.

Dépenses et recettes

Depuis cinq ans, grâce à la Coupe du monde (CDM), les Russes auraient ainsi engrangé, au total, 469 milliards de roubles (6,2 milliards d’euros) de revenus supplémentaires,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Économie

Nikolaï Storonski,
le trader qui veut supprimer les banques

Dans quelques années, les banques, les commerces et les services de réservation (taxis, hôtels, etc.) auront presque tous été remplacés par des applications mobiles, si l’on en croit Nikolaï Storonski.

 

19 avril 2019
Société

Sexe à la russe

Depuis deux ans, le nombre de cours d’éducation sexuelle pour adultes augmente en Russie tandis que les sex shops affichent une croissance stable de leurs ventes. Le sexe et tout ce qui l’entoure échapperaient-ils aux dogmes rigides de l’Église orthodoxe, dont l’influence ne cesse de grandir ?

 

5 avril 2019
Économie

Djoubga-Sotchi :
Une route qui vaut de l’or

Il y a six mois, lorsque la presse révélait un projet d’autoroute entre Djoubga et Sotchi, le long du littoral de la mer Noire, le coût pharamineux du chantier (près de 22 milliards d’euros) avait laissé perplexes nombre d’observateurs.

 

1 avril 2019