Coupe du monde 2018 : le Comité d’organisation présente son bilan

Trois mois après la clôture de la Coupe du monde de football en Russie, le comité d’organisation dresse le bilan de son impact sur l’économie nationale. Selon ses calculs, l'événement aurait rapporté environ 13 milliards d'euros à l'État. Mais peut-on réellement parler de « succès » sur le plan économique ?Le comité d’organisation de la Coupe du monde de football 2018 vient de présenter son rapport sur les retombées économiques de l’événement sportif, qui s’est déroulé dans onze villes de Russie, du 14 juin au 15 juillet derniers. Pour l’occasion, le pays a construit et rénové de nombreux stades et autres infrastructures non sportives – aéroports, routes, hôtels, etc. –, créé des emplois et attiré des investissements. Selon le comité d’organisation, la compétition aurait rapporté à l’économie russe un total de 952 milliards de roubles (12,6 milliards d’euros environ) entre 2013 et 2018, soit une augmentation annuelle d’1 % du PIB. Plus de la moitié de cette somme aurait été engendrée en 2017 et 2018.

Dépenses et recettes

Depuis cinq ans, grâce à la Coupe du monde (CDM), les Russes auraient ainsi engrangé, au total, 469 milliards de roubles (6,2 milliards d’euros) de revenus supplémentaires,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Magnit : la grande distribution en quête de renouveau

Des produits de grande consommation vendus à petits prix dans des magasins rudimentaires : la formule qui a fait le succès des supermarchés Magnit s’essouffle depuis quelques années. Après avoir changé de propriétaire, l’enseigne veut désormais se renouveler.

 

28 novembre 2019

Smartphones : les applications russes s’imposent

Le parlement russe a adopté un projet de loi interdisant la vente de certains appareils électroniques (smartphones, ordinateurs, télévisions dotées de la fonction Smart TV) sans logiciels russes préinstallés.

 

25 novembre 2019

Un film doux-amer sur les années 1950 en URSS

Sorti en Russie le 31 octobre dernier, Le Français, du réalisateur Andreï Smirnov, raconte l’histoire de Pierre Durand, étudiant communiste parisien parti étudier un an à Moscou en 1957.

 

22 novembre 2019