Les entrepreneurs russes perdent confiance

Les tensions économiques et géopolitiques autour de la Russie ne pouvaient pas ne pas se répercuter sur le monde des affaires. 84 % des entreprises du pays se disent prêtes à céder leurs actifs, et seules 32 % ont l’intention d’en acquérir de nouveaux au cours de l’année à venir. Tels sont les résultats d’un sondage effectué par une équipe internationale d’experts. Le Courrier de Russie fait le point sur la situation.Dans un rapport, qui vient d’être publié par EY International à partir d'une étude menée en mars-avril 2018 auprès de soixante chefs d’entreprises russes ‒ dans quatorze secteurs d’activité différents, comme le pétrole et le gaz, les services financiers, les télécommunications et le fret ‒, 84 % d'entre eux se disent prêts à céder leurs actifs (33 % des actifs non rentables et 51 % des actifs représentant un « risque de cessation d’activité »).En Russie, le début du mois de septembre est surnommé « l'intersaison » : l'été n'est pas tout à fait terminé et l'automne n'a pas encore véritablement commencé. Cette année, l'économie russe connaît elle aussi, selon l’économiste Alexeï Ivanov, une « intersaison », c'est-à-dire une période de flottement. Celle-ci a toutefois démarré dès le début du printemps,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Un film doux-amer sur les années 1950 en URSS

Sorti en Russie le 31 octobre dernier, Le Français, du réalisateur Andreï Smirnov, raconte l’histoire de Pierre Durand, étudiant communiste parisien parti étudier un an à Moscou en 1957.

 

22 novembre 2019

Victor, le chat qui fait trembler Aeroflot

Passager clandestin d’un vol Aeroflot, Victor est devenu la coqueluche d’internet depuis que son maître a été sanctionné par la compagnie russe.

 

19 novembre 2019

Du journalisme à la politique

En septembre dernier, l'annonce de la nomination de l’ancien présentateur de télévision Valeri Fadeïev à la tête du Conseil présidentiel des droits de l'homme a suscité de nombreux commentaires en Russie. Il n’est pourtant pas le seul journaliste à entreprendre une carrière politique.

 

19 novembre 2019