Les entrepreneurs russes perdent confiance

Les tensions économiques et géopolitiques autour de la Russie ne pouvaient pas ne pas se répercuter sur le monde des affaires. 84 % des entreprises du pays se disent prêtes à céder leurs actifs, et seules 32 % ont l’intention d’en acquérir de nouveaux au cours de l’année à venir. Tels sont les résultats d’un sondage effectué par une équipe internationale d’experts. Le Courrier de Russie fait le point sur la situation.Dans un rapport, qui vient d’être publié par EY International à partir d'une étude menée en mars-avril 2018 auprès de soixante chefs d’entreprises russes ‒ dans quatorze secteurs d’activité différents, comme le pétrole et le gaz, les services financiers, les télécommunications et le fret ‒, 84 % d'entre eux se disent prêts à céder leurs actifs (33 % des actifs non rentables et 51 % des actifs représentant un « risque de cessation d’activité »).En Russie, le début du mois de septembre est surnommé « l'intersaison » : l'été n'est pas tout à fait terminé et l'automne n'a pas encore véritablement commencé. Cette année, l'économie russe connaît elle aussi, selon l’économiste Alexeï Ivanov, une « intersaison », c'est-à-dire une période de flottement. Celle-ci a toutefois démarré dès le début du printemps,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Vkusvill : Le grand frais venu du froid

En moins de dix ans, les supérettes Vkusvill, spécialisées dans les produits naturels et locaux, se sont imposées dans le secteur russe de la grande distribution. La marque vise désormais le marché mondial.

 

19 septembre 2019

Les taxis russes, un secteur en roue libre

Courses bon marché, applications mobiles à gogo : le marché russe des taxis est aujourd’hui un des plus dynamiques au monde. Selon une étude récente, la Russie est le pays où ce mode de transport revient le moins cher, et 46 % de ses habitants disposent d'une application de réservation.

 

19 septembre 2019

La dette, un outil d’influence pour Moscou

La Biélorussie, l’Ukraine, le Venezuela et Cuba sont les quatre plus grands débiteurs de la Russie. Selon le ministère russe des Finances, le montant total des prêts accordés par Moscou à des pays étrangers est de 39,4 milliards de dollars.

 

5 septembre 2019