fbpx

Les trains low cost entrent en gare

La compagnie des chemins de fer russes (RJD), qui a le monopole du transport ferroviaire dans le pays, s’apprête à renouveler massivement son matériel roulant. Début août, elle a annoncé le lancement d’un nouveau tarif low cost. En quoi ce nouveau service commercial consiste-t-il et quel succès peut-il rencontrer ?Les RJD ont initié un changement en profondeur, que l’on peut qualifier d’historique : l’entreprise a engagé un renouvellement massif de son matériel roulant d’ici à 2022, prévoyant l’achat d’environ 5 000 nouvelles rames, dont 1 000 à deux niveaux, pour un montant total de plus de 230 milliards de roubles (3,13 milliards d’euros).

Grand renouvellement

Depuis des décennies, les trains de voyageurs russes sont partagés en trois classes : platzkart, coupé et SV (pour spalny wagon). Des termes bien connus de tous les Russes : le train est le moyen de transport entre les régions le plus utilisé du pays. Les wagons platzkart, avec leurs cinquante-quatre couchettes disposées dans un grand espace commun, sont la classe la moins chère,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Économie

Nikolaï Storonski,
le trader qui veut supprimer les banques

Dans quelques années, les banques, les commerces et les services de réservation (taxis, hôtels, etc.) auront presque tous été remplacés par des applications mobiles, si l’on en croit Nikolaï Storonski.

 

19 avril 2019
Société

Sexe à la russe

Depuis deux ans, le nombre de cours d’éducation sexuelle pour adultes augmente en Russie tandis que les sex shops affichent une croissance stable de leurs ventes. Le sexe et tout ce qui l’entoure échapperaient-ils aux dogmes rigides de l’Église orthodoxe, dont l’influence ne cesse de grandir ?

 

5 avril 2019
Économie

Djoubga-Sotchi :
Une route qui vaut de l’or

Il y a six mois, lorsque la presse révélait un projet d’autoroute entre Djoubga et Sotchi, le long du littoral de la mer Noire, le coût pharamineux du chantier (près de 22 milliards d’euros) avait laissé perplexes nombre d’observateurs.

 

1 avril 2019