L’immobilier russe en pleine mutation ?

L’agence publique de statistique Rosstat est formelle : pour la première fois de leur histoire, les Russes ont construit plus de maisons individuelles que d’appartements en 2018. L’annonce fait sensation au pays du logement collectif, où l’immense majorité de la population réside dans de très grands immeubles.

Au cours du premier semestre 2018, la construction de logements individuels en Russie a augmenté de 12 % en glissement annuel, relève le principal institut russe de statistique, l’agence publique Rosstat. Les résidences individuelles représentent, en surface de plancher, 15,5 millions de mètres carrés sur un total de 29 millions de kilomètres carrés bâtis entre janvier et juin.

« Les Russes vivent en moyenne dans 25 m² par personne, contre environ 40 m² en Europe, et plus de 70 m² aux États-Unis et au Canada. »

Le constat est inédit. Jusqu’à cette année, la Russie avait toujours construit plus de logements collectifs que de maisons individuelles, malgré les immenses territoires vierges du pays. Selon le quotidien économique Vedomosti, 70 % des Russes vivent aujourd’hui dans de très grands immeubles. « Le parc de logements en Russie est actuellement composé à 77 % de microdistricts, ou quartiers d’immeubles résidentiels, pour la plupart très densément construits et à l’infrastructure urbaine parfois insuffisamment développée », reconnaissait le Premier ministre Dmitri Medvedev en avril 2018 lors d’un discours à la Douma.

Selon DOM.RF, société spécialisée dans le financement immobilier, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina