SPIEF : Les entreprises françaises toujours coincées dans le labyrinthe des sanctions

Alors que la France vote, tous les six mois, le renouvellement des sanctions économiques européennes contre la Russie, elle est, à l’instar du Japon, l’invitée d’honneur du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF), qui se tient du 24 au 26 mai. Le président Emmanuel Macron qui, à cette occasion, effectue sa première visite en Russie en tant que chef de l’État, est attendu par les entrepreneurs français installés dans le pays.Parmi la multitude des pavillons qui composent le SPIEF 2018, celui de la France est particulièrement imposant : son périmètre est occupé par les stands des plus grandes entreprises de l'Hexagone présentes en Russie, tandis qu'en son centre un bar permet de déguster la cuvée spéciale Saint-Pétersbourg d'une célèbre maison de champagne. L’endroit est devenu naturellement le point de rendez-vous des représentants français et russes du monde des affaires.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Sberbank + Rambler :
Un mariage de raison d’État

Une transaction majeure vient d’être officialisée sur le marché russe : Sberbank va racheter des parts de Rambler, l’un des principaux groupes de médias du pays. La banque publique prévoirait d’investir entre 124,5 et 152 millions d’euros dans le développement de son nouvel actif.

 

16 mai 2019

Les frères Boukhman, rois du jeu sur mobile

La Russie compte deux nouveaux milliardaires : les frères Igor et Dmitri Boukhman, respectivement trente-sept et trente-quatre ans. Les fondateurs de l’entreprise Playrix, un éditeur de jeux pour smartphones et tablettes, seraient chacun à la tête d’une fortune de 1,4 milliard de dollars, selon l’agence Bloomberg.

 

3 mai 2019

Nikolaï Storonski,
le trader qui veut supprimer les banques

Dans quelques années, les banques, les commerces et les services de réservation (taxis, hôtels, etc.) auront presque tous été remplacés par des applications mobiles, si l’on en croit Nikolaï Storonski.

 

19 avril 2019