Bilan du SPIEF : les entrepreneurs français reprennent espoir

La France était cette année (avec le Japon) l'invitée d’honneur du Forum économique de Saint-Pétersbourg (SPIEF). À cette occasion, le président français Emmanuel Macron et une délégation de chefs de grandes entreprises françaises ont pris part au forum. Quelles conclusions la communauté d’affaires française en Russie tire-t-elle de cette manifestation et de la visite du président ?Jusqu’au dernier moment, on s’est demandé si Emmanuel Macron participerait au forum économique ou s’il limiterait sa visite à Saint-Pétersbourg à des échanges de vues et des rendez-vous politiques avec Vladimir Poutine, organisés en marge de l'événement. En mars dernier, au Salon du livre de Paris, renonçant à son programme initial, le président avait en effet boycotté le stand de la Russie, pourtant invitée d’honneur, en raison de l’affaire Skripal. Les hommes d’affaires étaient prêts à une répétition de ce scénario.« Certains pensaient qu’il ne viendrait pas. Mais il est venu et il s’est très bien exprimé. Il a dit ce que beaucoup de sociétés françaises attendaient de lui », commente Catherine Joffroy, associée du cabinet d’avocats Dentons.Les présidents Poutine et Macron ont donc participé au SPIEF le vendredi 25 mai. La veille, les deux dirigeants avaient eu plus de quatre heures d'entretien en tête-à-tête, dans le cadre du magnifique palais Constantin, situé non loin de Saint-Pétersbourg.

Une arrivée inattendue

Initialement, l’intervention de MM. Poutine et Macron devait se dérouler dans le cadre d’une séance plénière avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le vice-président chinois Wang Qishan et la directrice du Fonds monétaire international Christine Lagarde.Les dirigeants français et russe sont toutefois arrivés au forum plus tôt que prévu. Avant la séance plénière, ils ont assisté à la session « Russie-France », au cours de laquelle des hommes d’affaires français et russes ont discuté de projets communs. Parmi eux, le président du Medef Pierre Gattaz,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

L’amnistie de toutes les peurs

Il y a cinq ans, Vladimir Poutine promettait une amnistie pour les exilés fiscaux rapatriant leurs capitaux en Russie. Le FSB (Services fédéraux de sécurité) a pourtant utilisé la déclaration d’impôt d’un de ces «repentis» dans une affaire pénale.

 

10 octobre 2019

Semaine de quatre jours : 
Les 35 heures à la russe

Ce lundi 30 septembre, le ministère russe du Travail rend son avis sur la réduction de la semaine de travail à quatre jours. Le projet est défendu par le Premier ministre, Dmitri Medvedev, qui avait évoqué l’idée pour la première fois en juin 2019, à la Conférence internationale du travail, à Genève.

 

30 septembre 2019

Vkusvill : Le grand frais venu du froid

En moins de dix ans, les supérettes Vkusvill, spécialisées dans les produits naturels et locaux, se sont imposées dans le secteur russe de la grande distribution. La marque vise désormais le marché mondial.

 

19 septembre 2019