Bilan du SPIEF : les entrepreneurs français reprennent espoir

La France était cette année (avec le Japon) l'invitée d’honneur du Forum économique de Saint-Pétersbourg (SPIEF). À cette occasion, le président français Emmanuel Macron et une délégation de chefs de grandes entreprises françaises ont pris part au forum. Quelles conclusions la communauté d’affaires française en Russie tire-t-elle de cette manifestation et de la visite du président ?Jusqu’au dernier moment, on s’est demandé si Emmanuel Macron participerait au forum économique ou s’il limiterait sa visite à Saint-Pétersbourg à des échanges de vues et des rendez-vous politiques avec Vladimir Poutine, organisés en marge de l'événement. En mars dernier, au Salon du livre de Paris, renonçant à son programme initial, le président avait en effet boycotté le stand de la Russie, pourtant invitée d’honneur, en raison de l’affaire Skripal. Les hommes d’affaires étaient prêts à une répétition de ce scénario.« Certains pensaient qu’il ne viendrait pas. Mais il est venu et il s’est très bien exprimé. Il a dit ce que beaucoup de sociétés françaises attendaient de lui », commente Catherine Joffroy, associée du cabinet d’avocats Dentons.Les présidents Poutine et Macron ont donc participé au SPIEF le vendredi 25 mai. La veille, les deux dirigeants avaient eu plus de quatre heures d'entretien en tête-à-tête, dans le cadre du magnifique palais Constantin, situé non loin de Saint-Pétersbourg.

Une arrivée inattendue

Initialement, l’intervention de MM. Poutine et Macron devait se dérouler dans le cadre d’une séance plénière avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le vice-président chinois Wang Qishan et la directrice du Fonds monétaire international Christine Lagarde.Les dirigeants français et russe sont toutefois arrivés au forum plus tôt que prévu. Avant la séance plénière, ils ont assisté à la session « Russie-France », au cours de laquelle des hommes d’affaires français et russes ont discuté de projets communs. Parmi eux, le président du Medef Pierre Gattaz,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Sberbank + Rambler :
Un mariage de raison d’État

Une transaction majeure vient d’être officialisée sur le marché russe : Sberbank va racheter des parts de Rambler, l’un des principaux groupes de médias du pays. La banque publique prévoirait d’investir entre 124,5 et 152 millions d’euros dans le développement de son nouvel actif.

 

16 mai 2019

Les frères Boukhman, rois du jeu sur mobile

La Russie compte deux nouveaux milliardaires : les frères Igor et Dmitri Boukhman, respectivement trente-sept et trente-quatre ans. Les fondateurs de l’entreprise Playrix, un éditeur de jeux pour smartphones et tablettes, seraient chacun à la tête d’une fortune de 1,4 milliard de dollars, selon l’agence Bloomberg.

 

3 mai 2019

Nikolaï Storonski,
le trader qui veut supprimer les banques

Dans quelques années, les banques, les commerces et les services de réservation (taxis, hôtels, etc.) auront presque tous été remplacés par des applications mobiles, si l’on en croit Nikolaï Storonski.

 

19 avril 2019