fbpx

Russie-Ukraine : Qui gagnera la guerre du gaz ?

Le société Gazprom a annoncé son refus de se plier au verdict de la Cour d’arbitrage de Stockholm, qui le condamne à verser à l’ukrainien Naftogaz une amende de 2,6 milliards de dollars. En réaction, le géant gazier russe a décidé de rompre tous ses contrats avec l'Ukraine. Quelles seront les conséquences de ce nouveau conflit gazier entre Moscou et Kiev ?Le litige juridique qui oppose Gazprom à Naftogaz devant la Cour d’arbitrage de Stockholm remonte au début de la crise ukrainienne, il y a quatre ans. Leur différend, dans lequel chacune des deux parties estime que l’autre lui doit de l’argent, porte sur des contrats signés en 2009, pour dix ans, par Vladimir Poutine, alors chef du gouvernement russe, et la Première ministre ukrainienne de l’époque, Ioulia Timochenko, pour l’achat et le transit de gaz russe. Ces accords avaient déjà mis fin à une véritable « guerre du gaz » entre les deux pays : exigeant que l’Ukraine s’acquitte de sa dette et dénonçant les conditions du transit, Gazprom avait en effet cessé de fournir du gaz à son voisin. En réponse, Kiev avait commencé de prélever pour sa consommation intérieure du gaz censé seulement transiter sur son sol à destination de l’Europe. Moscou avait alors suspendu pendant plusieurs jours l’ensemble de ses livraisons sur le territoire ukrainien.Après l’arrivée de Viktor Ianoukovitch à la présidence de l’Ukraine, en 2010, le pays dénonce les contrats signés par Ioulia Timochenko, affirmant qu’ils lui coûtent trop cher. Pourtant, les deux États ne vont pas devant les tribunaux. Mais tout change avec le début de la crise ukrainienne et l’entrée des relations entre Moscou et Kiev dans une phase de confrontation ouverte. En 2014, Naftogaz accuse Gazprom de ne pas lui fournir assez de gaz et porte plainte devant la Cour d’arbitrage de Stockholm, réclamant une compensation d’environ 30 milliards de dollars. Dans l’attente du verdict, Kiev suspend ses achats de gaz à la Russie,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Économie

Nikolaï Storonski,
le trader qui veut supprimer les banques

Dans quelques années, les banques, les commerces et les services de réservation (taxis, hôtels, etc.) auront presque tous été remplacés par des applications mobiles, si l’on en croit Nikolaï Storonski.

 

19 avril 2019
Société

Sexe à la russe

Depuis deux ans, le nombre de cours d’éducation sexuelle pour adultes augmente en Russie tandis que les sex shops affichent une croissance stable de leurs ventes. Le sexe et tout ce qui l’entoure échapperaient-ils aux dogmes rigides de l’Église orthodoxe, dont l’influence ne cesse de grandir ?

 

5 avril 2019
Économie

Djoubga-Sotchi :
Une route qui vaut de l’or

Il y a six mois, lorsque la presse révélait un projet d’autoroute entre Djoubga et Sotchi, le long du littoral de la mer Noire, le coût pharamineux du chantier (près de 22 milliards d’euros) avait laissé perplexes nombre d’observateurs.

 

1 avril 2019