Russie-Ukraine : Qui gagnera la guerre du gaz ?

Le société Gazprom a annoncé son refus de se plier au verdict de la Cour d’arbitrage de Stockholm, qui le condamne à verser à l’ukrainien Naftogaz une amende de 2,6 milliards de dollars. En réaction, le géant gazier russe a décidé de rompre tous ses contrats avec l'Ukraine. Quelles seront les conséquences de ce nouveau conflit gazier entre Moscou et Kiev ?Le litige juridique qui oppose Gazprom à Naftogaz devant la Cour d’arbitrage de Stockholm remonte au début de la crise ukrainienne, il y a quatre ans. Leur différend, dans lequel chacune des deux parties estime que l’autre lui doit de l’argent, porte sur des contrats signés en 2009, pour dix ans, par Vladimir Poutine, alors chef du gouvernement russe, et la Première ministre ukrainienne de l’époque, Ioulia Timochenko, pour l’achat et le transit de gaz russe. Ces accords avaient déjà mis fin à une véritable « guerre du gaz » entre les deux pays : exigeant que l’Ukraine s’acquitte de sa dette et dénonçant les conditions du transit, Gazprom avait en effet cessé de fournir du gaz à son voisin. En réponse, Kiev avait commencé de prélever pour sa consommation intérieure du gaz censé seulement transiter sur son sol à destination de l’Europe. Moscou avait alors suspendu pendant plusieurs jours l’ensemble de ses livraisons sur le territoire ukrainien.Après l’arrivée de Viktor Ianoukovitch à la présidence de l’Ukraine, en 2010, le pays dénonce les contrats signés par Ioulia Timochenko, affirmant qu’ils lui coûtent trop cher. Pourtant, les deux États ne vont pas devant les tribunaux. Mais tout change avec le début de la crise ukrainienne et l’entrée des relations entre Moscou et Kiev dans une phase de confrontation ouverte. En 2014, Naftogaz accuse Gazprom de ne pas lui fournir assez de gaz et porte plainte devant la Cour d’arbitrage de Stockholm, réclamant une compensation d’environ 30 milliards de dollars. Dans l’attente du verdict, Kiev suspend ses achats de gaz à la Russie,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Courses à crédit

La chaîne de supermarchés Perekriostok va se lancer dans le crédit à la consommation. Une décision prise pour contrer la baisse du pouvoir d’achat des Russes. Or, selon une étude récente de la Banque mondiale, les deux tiers des emprunteurs en Russie seraient insolvables…

 

18 juin 2019

Partage des données privées : Le FSB donne rendez-vous à Tinder

Ce début du mois de juin est chaud pour l’internet russe. Le 3, l’application de rencontres Tinder a été sommée de mettre à disposition des services de sécurité (FSB) les données personnelles de ses utilisateurs.

 

10 juin 2019

L’oligarchie en héritage

La revue Forbes Russia vient de publier son classement annuel des héritiers les plus riches de Russie. Patrimoine moyen de chacun des quarante-huit enfants issus des vingt familles les plus fortunées du pays : 2,3 milliards de dollars. Le classement 2019 est dominé par Ioussouf Alekperov, fils du président du géant pétrolier Lukoil.

 

10 juin 2019